Ecoutez Radio Sputnik
    Systèmes S-300

    Israël changera-t-il d’attitude après la livraison des S-300 russes à la Syrie?

    © Sputnik . Ulyana Solovieva
    International
    URL courte
    281543

    Les Forces aériennes et spatiales israéliennes exécuteront les ordres des autorités du pays même après que la Russie a livré ses systèmes S-300 à la Syrie, a déclaré aux journalistes le porte-parole de Tsahal, Jonathan Conricu.

    la région depuis la livraison des S-300 russes à la Syrie, le porte-parole de Tsahal Jonathan Conricus a déclaré que chaque changement sur le champ de bataille et l'apparition d'un nouveau système sur ce champ représentait déjà un changement de la situation:

    «Tout changement sur le champ de bataille oblige toutes les forces militaires qui y sont présentes à s'adapter.»

    Et de poursuivre:

    «Les Forces aériennes et spatiales ont un service de renseignement efficace, ils sont professionnels et hautement motivés pour continuer à exécuter les ordres du gouvernement».

    La Russie a livré des S-300 à la Syrie début octobre, suite à la destruction d'un avion de reconnaissance russe Iliouchine Il-20 près de la Syrie le 17 septembre dernier.

    L'avion russe a été abattu par erreur par un système antiaérien S-200 syrien alors qu'il ciblait quatre chasseurs F-16 israéliens pendant leur raid dans le gouvernorat syrien de Lattaquié. Les 15 militaires russes qui se trouvaient à bord de l'avion ont été tués. Moscou a imputé la responsabilité de cette tragédie sur Israël qui porte des frappes aériennes en Syrie. Selon la Défense russe, Israël a informé Moscou qu'il allait mener un raid seulement une minute avant son début et n'a pas précisé le lieu de sa frappe.

    Lire aussi:

    Acte 19: «Si les émeutiers veulent se faire tirer dessus, c'est leur choix»
    Un dîner en ville qui passe mal
    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    Tags:
    défense, S-300, Tsahal, Russie, Syrie, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik