Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Un journaliste de CNN banni de la Maison-Blanche suite à une altercation avec Trump

    © AP Photo / Mark J. Terrill
    International
    URL courte
    19293

    La Maison-Blanche a retiré sa carte d’accès au correspondant de CNN Jim Acosta après que celui-ci a posé une question concernant les migrants à Donald Trump. Selon Sarah Sanders, cette mesure s’explique par un geste du journaliste à l’égard d’une stagiaire de l’administration américaine. Mais la chaîne américaine ne croit pas à cette explication.

    La Maison-Blanche a annoncé la suspension de l'accréditation du correspondant de la chaîne CNN Jim Acosta à cause de son comportement lors de la conférence presse de Donald Trump qui s'est tenu mercredi.

    ​Selon la porte-parole de l'administration américaine Sarah Sanders, le journaliste dont elle n'a pas cité le nom a touché à un membre du personnel de la Maison-Blanche qui a tenté de lui reprendre le microphone lors de son échange avec le Président américain.

    «Le Président Trump croit en la liberté de la presse et il attend et salue les questions difficiles qu'on lui adresse à lui et à son administration. Mais nous ne tolérerons jamais qu'un journaliste mette sa main sur une jeune femme qui tente juste de faire son travail en tant que stagiaire de la Maison-Blanche», a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

    ​L'incident s'est produit lorsque M.Acosta interrogeait Donald Trump sur sa récente déclaration concernant une «caravane» de migrants se dirigeant vers les États-Unis. Le locataire de la Maison-Blanche a ensuite interrompu le journaliste ne lui permettant pas de poser une autre question. À ce moment, une membre du personnel a tenté de reprendre le microphone à M.Acosta.

    Sarah Sanders a indiqué dans un autre tweet que le comportement du journaliste a été «irrespectueux» envers ses collègues qui voulaient aussi poser leurs questions au Président américain. Selon elle, Donald Trump «a donné à la presse plus d'accès que tout autre Président dans l'histoire».

    Malgré les explications de l'administration américaine, la chaîne américaine estime que son journaliste a été privé de l'accès à la Maison-Blanche à cause de ses questions.

    De nombreux internautes estiment que le journaliste a posé des questions qui «fâchent».

    ​​Certains ont indiqué qu'en même temps M.Trump avait tenté d'éviter de répondre aux questions.

    ​​Donald Trump mène une guerre de longue haleine contre les médias américains qu'il a entamée avant d'arriver au pouvoir. En novembre dernier il avait proposé d'organiser un concours pour déterminer quel média américain était le plus vénal et le plus malhonnête, et avait suggéré que le gagnant se voit décerner le Fake News Trophy (le Trophée des actualités mensongères, en français). Parmi les «pires» médias il avait énuméré NBCNews, CBSNews, ABC et CNN, en qualifiant de «romanciers» les auteurs de leurs articles.

    Lire aussi:

    Crise de «démocratie» ou «dictature déguisée»? Le Net sur les propos d’Hollande
    CNN boycotte Noël à la Maison-Blanche… L’administration Trump loin d’être déçue
    Trump s’en prend à Google pour ses résultats de recherches «truqués»
    Tags:
    journalistes, accréditation, CNN, présidence américaine, Sarah Huckabee Sanders, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik