International
URL courte
690
S'abonner

La chrétienne Asia Bibi, acquittée il y a une semaine après huit ans passés dans les couloirs de la mort pour blasphème, a été libérée de sa prison dans la nuit de mercredi à jeudi. Néanmoins, elle reste toujours au Pakistan, dans un «endroit sûr».

Asia Bibi, la chrétienne dont la Cour suprême pakistanaise a annulé la condamnation à mort pour blasphème contre l'islam, se trouve toujours au Pakistan, a déclaré jeudi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, réfutant des articles de presse selon lesquels Bibi a été exfiltrée du pays.

«Elle est toujours au Pakistan», a indiqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Muhammad Faisal.

D'après trois sources proches des services de sécurité, citées par Reuters, Asia Bibi a été libérée et placée en lieu sûr.

Sa libération a d'ores et déjà provoqué la fureur des milieux islamistes radicaux qui appellent de longue date à son exécution et ont annoncé une grande manifestation jeudi à Karachi, la grande ville du sud du Pakistan. D'autres pourraient suivre vendredi.

Chrétienne du Pendjab, Asia Bibi, ouvrière agricole, ramassait des baies rouges le 14 juin 2009 dans le village d'Ittan Wali, lorsqu'elle a commis l'irréparable aux yeux de ses voisines: boire de l'eau d'un puits réservé prétendument aux musulmans.

Parce qu'elle a répondu aux femmes qui l'accusaient d'avoir sali l'eau, cette mère de cinq enfants a été accusée de «blasphème», un acte passible de la peine de mort au Pakistan. Aussitôt jetée en prison, Asia Bibi a été jugée en novembre 2010 et condamnée à la peine capitale par pendaison. Cette mère de famille, qui ne cessait de clamer son innocence, a fait appel de cette décision et a finalement obtenu gain de cause.

Lire aussi:

«Comme Zorro», «héroïques résistants»: un sénateur ironise sur l’opposition au pass sanitaire
La France signale plus de 22.000 nouveaux cas de Covid-19, soit le 4e jour consécutif de hausse
Frégates FREMM: touché-coulé de Fincantieri sur Naval Group au Maroc?
Martine Wonner affirme à tort que la Garde républicaine a démissionné et ne veut plus protéger Macron
Tags:
prison, Asia Bibi, Pakistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook