International
URL courte
Scandale d’espionnage entre Vienne et Moscou (8)
16233
S'abonner

Karin Kneissl, cheffe de la diplomatie autrichienne, a annulé sa visite à Moscou sur fond des soupçons d’espionnage en faveur de la Russie qui pèsent sur un ex-colonel autrichien.

La cheffe de la diplomatie autrichienne, Karin Kneissl, a annulé son déplacement à Moscou prévu début décembre suite à la polémique qui s'est enflammée autour d'un ex-colonel autrichien soupçonné d'espionnage pour le compte de la Russie. L'annonce a été officialisée ce vendredi matin par le chancelier Sebastian Kurz. Il a également ajouté que l'ambassadeur russe à Vienne avait été convoqué dans le cadre de la même affaire.

Selon Sebastian Kurz, l'ex-colonel, dont le nom n'est pas cité, aurait commencé se activités d'espionnage dans les années 1990.

Les autorités russes n'ont pour l'instant fait aucun commentaire sur cette information.

Selon le journal autrichien Kronen Zeitung, l'ex-colonel aurait été arrêté. À en croire le média, l'homme était chargé de collecter des données concernant l'armée de l'air autrichienne, ses systèmes d'artillerie, la crise migratoire ainsi que des informations détaillées sur de nombreux militaires autrichiens de haut rang. Toutes les deux semaines, il aurait été en relation avec son contact russe, à savoir avec un homme appelé Youri.

Dossier:
Scandale d’espionnage entre Vienne et Moscou (8)

Lire aussi:

Policier tué à Avignon: ce que l'on sait du tireur
Le nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation en France continue de baisser
Le pass sanitaire français «ressemble beaucoup à ce que propose Davos, qui est la mise en place d’un système de traçage»
Étrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
Tags:
Karin Kneissl, Sebastian Kurz, Autriche, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook