International
URL courte
429
S'abonner

Le gouvernement britannique a publié un rapport sur l’incident aérien qui s’est produit le 11 janvier. Selon les autorités du pays, c’est le pilotage automatique qui a provoqué la chute libre de l’appareil dont le contrôle n’a été repris par le pilote qu’à 283 mètres au-dessus du sol.

L'Air Accidents Investigation Branch (AAIB) britannique chargé des enquêtes sur les accidents aériens a rendu publiques ses conclusions concernant un incident qui s'est produit le 11 janvier, après le décollage d'un avion de la compagnie Flybe depuis l'aéroport de Belfast.

Selon les autorités britanniques, il s'agit une erreur de pilotage automatique, pour lequel avait été sélectionné zéro comme altitude cible. L'AAIB en a tiré la conclusion que les pilotes n'avaient pas eu suffisamment de temps pour vérifier les paramètres du pilote automatique avant le décollage.

À l'altitude de 411 mètres, l'appareil, avec 44 personnes à son bord s'est mis à plonger en chute libre. Le pilote a réussi à en reprendre le contrôle alors que l'avion n'était plus qu'à 283 mètres au-dessus de la terre.

Aucun passager n'ayant été blessé à cause de cet incident, l'avion a atterri plus tard à Glasgow, comme prévu.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
avion, pilotage, pilote, crash d'avion, Belfast, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook