International
URL courte
483
S'abonner

L’initiative d’imposer un moratoire sur la hausse du prix du gaz en Ukraine a été accueillie avec humour par le député de la Rada suprême, Viktor Pynzenyk. Selon le politicien, il serait préférable dans ce cas «d'interdire l'hiver»: pas d’hiver, pas besoin de gaz.

Concernant l'augmentation du prix du gaz, Viktor Pynzenyk, membre du Comité au budget de la Rada suprême, a critiqué sur sa page Facebook les initiateurs du projet de loi visant à instaurer un moratoire pour la population. Il a conseillé aux autorités ukrainiennes de cesser de mentir au peuple, en proposant d'interdire dans ce cas l'hiver.

«Peut-être qu'au lieu d'un moratoire sur la hausse des prix du gaz, il est préférable d'interdire l'hiver? Alors, il n'y aura plus besoin de gaz», a plaisanté le député ukrainien.

Depuis le 1er novembre, le prix du gaz pour les ménages ukrainiens a augmenté de 23,5%, dans le cadre d'un accord avec le Fonds monétaire international. Le nouveau prix sera de 305 dollars pour 1.000 mètres cubes. Le gouvernement assure que le FMI avait demandé une augmentation de 60% du prix, mais qu'ils sont arrivés à trouver un compromis.

De 2015 à 2017, Kiev a reçu du FMI quatre tranches d'aide pour un total de plus de huit milliards de dollars. L'Ukraine devait recevoir la cinquième à la fin de l'année 2017, mais jusqu'à présent, celle-ci n'a toujours pas été versée. L'une des conditions de l'octroi de cette tranche est une augmentation des prix du gaz pour la population.

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
L’homme et la femme les plus riches du monde sont Français, selon Forbes
Le FMI a dépisté des signes de l’approche d’une nouvelle Grande dépression
Tags:
hiver, augmentation, gaz, Rada suprême, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik