Ecoutez Radio Sputnik
    Song Young-gil, député sud-coréen

    Un député sud-coréen appelle «Trump à lever les sanctions» contre Pyongyang

    © Sputnik . Vladimir Trefilov
    International
    URL courte
    4160

    Malgré un réchauffement des relations entre Pyongyang et Séoul et un certain progrès sur le problème nucléaire en péninsule de Corée, il n’y a toujours pas de solution valable et la situation risque à tout moment de revenir à la logique de la confrontation, a indiqué à Sputnik le député sud-coréen Song Young-gil.

    Un comité spécial pour la paix et la coopération en Asie du Nord-Est a récemment été créé auprès du Parti démocrate de Corée du Sud, au pouvoir, qui s'applique à conforter les progrès enregistrés dans la voie de la normalisation des relations entre le Nord et le Sud et de la dénucléarisation de la péninsule coréenne, a raconté à Sputnik Song Young-gil, chef du comité.

    «Si les relations américano-nord-coréennes passent dans une phase de levée des sanctions, bien que ce ne soit même pas à 100%, le comité pourra remplir ses fonctions. Si le seul projet Rajin-Hassan [pour le transport de charbon russe en Corée du Sud via un port nord-coréen, ndlr] est repris, ce sera déjà, à mon avis, un bon départ», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et de signaler que le projet Rajin-Hassan ne tombait pas sous le coup des sanctions de l'Onu et pourrait par conséquent servir d'indicateur de la coopération économique entre Séoul, Pyongyang et Moscou.

    «Je pense par ailleurs qu'il faudra appeler Trump à lever les sanctions. […] Il faut en persuader plus énergiquement les Américains. […] Le fait que nous ne pouvons même pas entamer les préparatifs de la levée des sanctions est extrêmement décevant pour les Nord-Coréens», a poursuivi le député du Parti démocrate de Corée du Sud.

    Et de rappeler que Donald Trump disait avoir un petit cadeau pour Kim Jong-un sans pour autant révéler de quoi il s'agissait au juste.

    «Et je pense que le projet Rajin-Hassan doit devenir ce petit cadeau. Il faut encourager les Nord-Coréens et les stimuler pour qu'ils avancent dans la voie de la dénucléarisation», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Lors du premier sommet américano-nord-coréen, organisé le 12 juin à Singapour, Donald Trump et Kim Jong-un avaient signé un document par lequel Washington s'engageait à donner des garanties de sécurité à la Corée du Nord tandis que Pyongyang réaffirmait son attachement à une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne».

    Alors que la Corée du Nord est toujours soumise à de multiples sanctions onusiennes et américaines, les négociations entre Washington et Pyongyang semblent se trouver au point mort. La Corée du Nord a prévenu qu'elle pourrait reprendre ses activités de développement de l'arme nucléaire si Washington ne levait pas ses sanctions visant le pays.

    Lire aussi:

    Qu’est-ce qu’empêche Pyongyang de dénucléariser? Un responsable sud-coréen se prononce
    USA vs. Chine: qui torpille en réalité la dénucléarisation de la péninsule de Corée?
    Trump à propos de Kim: «Je ne lui ai rien donné, mais nous avons de bonnes relations»
    Tags:
    arme nucléaire tactique, normalisation, dénucléarisation, levée des sanctions, ONU, Sputnik, Parti démocrate de Corée, Donald Trump, Song Young-gil, Washington, Russie, États-Unis, Pyongyang, Séoul, Corée du Nord, Corée du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik