Ecoutez Radio Sputnik
    Poutne et Nazarvaïev, Présidents russe et kazakh

    «Cela nous servira bien»: Poutine blague sur le fouet qui lui a été offert au Kazakhstan

    © Sputnik . Mikhaïl Klimentiev
    International
    URL courte
    3400

    Lors de sa visite au Kazakhstan, le Président Poutine a reçu des cadeaux symbolisant, selon les traditions locales, la force et le respect.

    En visitant l'exposition «Nouvelles approches et tendances du développement du tourisme en Russie et au Kazakhstan», qui se tient à Petropavlovsk, Vladimir Poutine a reçu en cadeau un clou en forme de nœud et un fouet kazakh, appelé kamtcha.

    Le Président russe a parcouru l'exposition en compagnie de son homologue kazakh, Noursoultan Nazarbaïev.

    A un stand, Poutine a été accueilli par l'homme le plus fort du Kazakhstan, Sergueï Tsyroulnikov, qui lui a relaté la tradition consistant à nouer des clous en signe de respect. Le champion en a fait la démonstration en trois exemplaires sous les yeux des Présidents, trois oeuvres qu'il a ensuite offertes à Poutine.

    ​Au stand suivant, les deux chefs d'État ont admiré les attributs des cavaliers kazakhs, dont la kamtcha, fouet court, dont la symbolique présidait aux grandes réunions. «On déposait d'abord la kamtcha et c'est seulement après que l'on commençait à parler», a expliqué une exposante.

    «Nous allons intervenir à l'instant, cela nous servira bien», a plaisanté le Président russe, avant de demander l'autorisation d'emporter le fouet. Les exposants le lui ont accordé.

    Ensuite, les deux Présidents se sont rendus près du stand du Tatarstan, consacré à la réserve naturelle Bolgarski, située au confluent de la Volga et de la Kama. Le Président russe a invité son homologue kazakh à visiter la réserve.

    Lire aussi:

    Le "premier cercle" de Poutine s'exprime dans un film documentaire
    Force de la nature: il tire une locomotive et un wagon de 180 tonnes
    Vladimir Poutine nomme la plus riche nation du monde
    Tags:
    fouet, Noursoultan Nazarbaïev, Vladimir Poutine, Kazakhstan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik