International
URL courte
9135
S'abonner

Une frappe de la coalition internationale sur la ville syrienne de Hajin, dans l'est du pays, a provoqué la mort de 26 civils, rapporte ce vendredi l'agence de presse Sana.

26 personnes, dont des femmes et des enfants, ont péri dans une frappe de la coalition internationale, conduite par les États-Unis, sur la ville de Hajin, dans le gouvernorat syrien de Deir ez-Zor, annonce l'agence de presse Sana. 

Se référant aux autorités locales, l'agence précise que le raid a visé le quartier de Hawama.

Les médias syriens ont à plusieurs reprises rapporté que des frappes de la coalition emportaient des vies civiles syriennes. En outre, certains médias d’État ont fait mention de l’utilisation de phosphore blanc lors de raids. Les autorités syriennes ont appelé à plusieurs reprises l’Onu à mettre fin à la présence illégale de cette coalition sur le sol syrien. Au Pentagone, il a alors été déclaré que les munitions employées en Syrie étaient conformes au droit international, sans pour autant préciser leur nature.

 

Lire aussi:

Alger exige de Paris des excuses pour la colonisation: le gouvernement algérien cherche-t-il un «bouc émissaire»?
Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Le dernier pays concerné réticent au Nord Stream 2 donne finalement son feu vert
L'Ukraine brandit la menace d’une «guerre» contre la Russie
Tags:
victimes civiles, coalition anti-Daech, Deir ez-Zor, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook