Ecoutez Radio Sputnik
    John Bolton

    Bientôt des missiles US en Europe? Washington clarifie ses projets

    © AP Photo / Alex Brandon
    International
    URL courte
    15330

    «Dans un avenir proche», il n’y aura pas de missiles américains de portée intermédiaire en Europe, a rassuré John Bolton, conseiller à la sécurité nationale américaine, en déplacement à Paris. Auparavant, le Président russe avait mis en garde contre de possibles conséquences face au déploiement de ces systèmes sur le territoire européen.

    Les États-Unis n'ont pas l'intention de déployer leurs missiles nucléaires en Europe, a déclaré vendredi John Bolton, conseiller à la sécurité nationale américaine, accompagnant le Président américain à Paris à l'occasion du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

    «Il n'y a pas de projets américains de déployer des missiles non compatibles avec le Traité FNI en Europe dans un avenir proche», a-t-il affirmé.

    Il a précisé que Washington poursuivait ses consultations avec ses alliés à ce sujet.

    Accusant la Russie de violation du Traité FNI, M. Bolton a qualifié cet accord d'obsolète. Il a de plus argué que la Chine, l'Iran, le Pakistan, l'Inde et la Corée du Nord, qui possèdent tous des missiles balistiques, ne sont pas liés par ce traité.

    Donald Trump avait précédemment annoncé que les États-Unis prévoyaient de sortir du Traité FNI sur les armes nucléaires de portée intermédiaire, signé en 1987 par Mikhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan. Le document en question abolissait l'usage de toute une série de missiles d'une portée variant de 500 à 5.500 kilomètres.

    Les 22 et 23 octobre, John Bolton s'était déplacé à Moscou où il avait rencontré le Président russe, lequel était accompagné de son ministre des Affaires étrangères. Après l'entrevue avec Vladimir Poutine, le conseiller américain a justifié la décision de son pays en qualifiant le texte de «traité bilatéral de la Guerre froide dans un monde multipolaire».

    Vladimir Poutine a alors a mis en garde les pays européens qui accepteraient le déploiement sur leur sol de missiles stratégiques américains contre une «éventuelle riposte».

    Lire aussi:

    Le conseiller de Trump chercherait à le persuader de se retirer du Traité FNI
    Washington réfléchit au redéploiement de missiles nucléaires près des frontières russes
    Possible rupture du FNI: Gorbatchev prédit des missiles déployés près des frontières
    Tags:
    missiles, Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), John Bolton, Europe, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik