Ecoutez Radio Sputnik
    Mohammed VI et Abdelaziz Bouteflika

    L'UE réagit à la proposition de Mohammed VI d’enterrer la hache de guerre avec Alger

    © AP Photo / Amr Nabil
    International
    URL courte
    151911

    L’UE a salué l'initiative marocaine visant à mettre en place un mécanisme conjoint de dialogue avec l'Algérie. Selon l’une de ses porte-paroles, «toute initiative constructive susceptible de contribuer à la bonne coopération dans la région du Maghreb est la bienvenue».

    L'Union européenne a salué vendredi l'initiative du roi marocain Mohammed VI, rendue publique à l'occasion du 43ème anniversaire de la Marche Verte, d'entamer un «dialogue franc et direct» avec l'Algérie.

    Dans une déclaration de l'une de ses porte-parole à la MAP, l'UE a affirmé avoir «suivi avec intérêt» le discours du roi et son initiative de créer un «mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation» destiné à permettre de régler les différends entre les deux pays.

    «Toute initiative constructive susceptible de contribuer à la bonne coopération dans la région du Maghreb est la bienvenue», a souligné la porte-parole dans son annonce déclaration.

    Le secrétariat général de l'Union du Maghreb arabe (UMA) a également salué cette initiative. Dans un communiqué, cité par le quotidien marocain Le Matin, le secrétariat a exprimé son souhait de voir les «frères interagir positivement avec cette initiative audacieuse» pour donner une nouvelle impulsion à l'action maghrébine commune afin de réaliser un développement global durable, qui garantira une vie digne aux peuples, de l'emploi aux jeunes, et qui immunisera ces derniers contre les dangers de l'extrémisme et du terrorisme, tout en faisant d'eux des éléments constructifs pour un avenir maghrébin meilleur et pérenne».

    Ce 6 novembre, c'est le 43e anniversaire de la Marche verte, le début de la reconquête pacifique des territoires du Sahara occidental, considérés par Rabat comme faisant partie intégrante de l'État du Maroc. À cette occasion, et à un mois du début des négociations directes avecle Front Polisario à Genève, le roi Mohammed VI, dans son discours à la nation, a proposé aux autorités algériennes de relancer les relations bilatérales. Pour ce faire, il envisage de créer un «mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation» destiné à permettre de régler les différends entre les deux pays. L'Algérie a accepté de participer aux pourparlers de Genève en tant qu'observateur et pays voisin.

    Lire aussi:

    L'appel du roi du Maroc vise une «victoire collective» des Algériens et des Marocains
    Les Pays-Bas évoquent les retombées pour l'Europe d’un rapprochement entre Alger et Rabat
    Proposition de Mohammed VI à Alger: les médias nourrissent la polémique
    Tags:
    Mohammed VI, Maghreb, Maroc, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik