International
URL courte
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (148)
6260
S'abonner

Cité par la presse, le Président turc a assuré que l’Arabie saoudite pouvait obtenir les informations sur l’auteur du meurtre du journaliste saoudien disparu début octobre au consulat du royaume à Istanbul et sur l’emplacement de son corps en faisant pression sur les personnes interpellées dans le cadre de cette affaire.

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que l’assassin du journaliste Jamal Khashoggi se trouvait parmi les 18 personnes arrêtées en Arabie saoudite, écrit ce samedi le Daily Sabah.

«15 personnes arrivées à Istanbul et comptant parmi les 18 interpellés par les autorités saoudiennes savent exactement qui a tué Jamal Khashoggi et où se trouve son corps. L’Arabie saoudite peut obtenir ces informations en obligeant ces gens à parler», a-t-il indiqué cité par le média.

Et d’ajouter qu’il était persuadé que l’assassin se trouvait parmi eux. «Il n’y a pas besoin de le chercher ailleurs», a-t-il indiqué.

Riyad a récemment fini par reconnaître la mort du journaliste, disparu le 2 octobre au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. Les autorités saoudiennes assurent que Jamal Khashoggi a été tué lors d'une rixe et démentent avoir ordonné son assassinat. Selon Riyad, 18 personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire.

La Turquie mène sa propre enquête sur ce meurtre. Le 31 octobre, le procureur général d'Istanbul a annoncé que, dès son arrivée au consulat, Jamal Khashoggi avait été tué par strangulation, son corps ayant par la suite été démembré. Il a souligné le caractère prémédité de ce meurtre.

Dossier:
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (148)

Lire aussi:

«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Un chasseur russe intercepte deux avions de combat et un ravitailleur français au-dessus de la mer Noire
En continu: Fusillade et explosion dans une école à Kazan, au moins 8 morts et 20 blessés
Une tribune de syndicats de police exhorte à «stopper le train fou de la délinquance»
Tags:
interpellation, coupable, meurtre, Recep Tayyip Erdogan, Jamal Khashoggi, Arabie Saoudite, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook