International
URL courte
18886
S'abonner

L’Union européenne recommande à la Serbie de surmonter sa dépendance au gaz russe, en le remplaçant par des sources d’énergie renouvelable, oubliant sans doute le climat continental de ce pays et ses hivers extrêmement rudes. La spécialiste serbe de l’énergie Jelena Putnikovic commente cette proposition de Bruxelles pour Sputnik.

Les recommandations de Bruxelles de renoncer au gaz russe en faveur de sources d'énergie renouvelable rappellent bien la phrase attribuée, peut-être faussement, à la reine de France Marie-Antoinette: «S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche!», a déclaré à Sputnik Jelena Putnikovic, spécialiste serbe de l'énergie.

Selon elle, cela montre à quel point l'Union européenne ignore la situation énergétique non seulement en Serbie, mais aussi dans l'ensemble des Balkans.

«Ou peut-être, ils [les bureaucrates de l'UE, ndlr] ont déjà oublié qu'après l'arrêt du transit du gaz russe via l'Ukraine, les gens mouraient tout bonnement de froid en Bulgarie?», s'est indignée Mme Putnikovic, critiquant les conseils de Bruxelles.

Et de supposer qu'il s'agissait sans doute du lancement d'une campagne contre la construction d'un gazoduc qui permettrait, via la Serbie et la Bulgarie, de livrer du gaz russe en Autriche et en Hongrie.

«Il est évident que Bruxelles agit sous la pression des États-Unis. […] Recommandant à la Serbie de renoncer au gaz russe, l'UE se prononce en fait contre le transit du gaz russe à travers les Balkans», a résumé la spécialiste.

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Cet acteur est considéré comme le meilleur James Bond de tous les temps
Escalade des tensions en Méditerranée orientale: la Turquie à l’offensive
Tags:
transit, énergies renouvelables, gazoduc, gaz, Sputnik, Union européenne (UE), Jelena Putnikovic, reine de France Marie-Antoinette, Balkans, Bruxelles, Bulgarie, Serbie, Europe, Hongrie, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook