International
URL courte
Brexit (2018) (68)
172713
S'abonner

Plongée dans une crise profonde, Theresa May a vu rejetée sa proposition clé sur le Brexit, qui visait à éviter que le Royaume-Uni ne soit piégé dans une union douanière indéfinie, annonce The Times.

Bien que Theresa May fasse de son mieux pour organiser dans les meilleures conditions la sortie du Royaume-Uni de l'UE, cette dernière n'est pas prête à faire preuve de clémence: d'après The Times, une décision clé de la Première ministre a été rejetée récemment par Bruxelles.

Selon le quotidien, Mme May espérait unir son bureau et surmonter le «dernier obstacle» dans les négociations avec l'UE, en proposant de créer un «mécanisme indépendant» pour résoudre la question douanière, en cas d'échec des négociations sur le Brexit. Certains ont vu dans ce mécanisme une occasion d'échapper à la frontière rigide avec l'Irlande du Nord.

Cependant, Bruxelles a déclaré qu'il n'était possible de contrôler le respect des décisions que dans le seul cadre de la Cour européenne. En outre, quatre ministres opposés au Brexit seraient prêts à quitter le gouvernement May.

Auparavant, la Première ministre avait déclaré que les parties étaient convenues de 95% du volume total de l'accord, alors que Bruxelles et Londres ne pouvaient toujours pas résoudre leurs différends sur un certain nombre de questions, y compris la frontière entre l'Irlande du Nord et l'Irlande.

Dans le même temps, le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, a déclaré que le Royaume-Uni et l'UE s'entendraient sur un accord concernant le Brexit d'ici à la fin du mois de novembre.

La sortie britannique de l'UE est prévue pour le 29 mars 2019. Bien que les négociations se trouvent dans l'impasse, le gouvernement refuse la tenue de tout nouveau référendum sur la question.

 

Dossier:
Brexit (2018) (68)

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Une vingtaine de voyous s’attaquent aux pompiers de la Drôme avec des tirs de mortiers et des pierres
Tags:
Brexit, Theresa May, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook