Ecoutez Radio Sputnik
    Des fraises. Image d'illustration

    Une suspecte appréhendée dans l'affaire des fraises piégées australiennes

    CC0 / Pixabay/Couleur
    International
    URL courte
    1120

    Une femme de 50 ans a été arrêtée en Australie dans le cadre d’investigations «vastes et complexes» menées sur le mystère des fraises piégées avec des aiguilles à coudre, a annoncé dimanche la police du Queensland.

    Des investigations «vastes et complexes», conduites dans le cadre de l'affaire des fraises piégées avec des aiguilles à coudre, ont débouché sur l'arrestation dans le Queensland d'une femme de 50 ans, a annoncé la police de cet état australien dans un communiqué.

    La femme doit être inculpée ce soir et comparaître lundi devant un tribunal.

    La police n'a donné aucune précision sur son rôle ou sur les raisons de son implication.

    Les forces de l'ordre du Queensland ont signalé dans leur déclaration «avoir coordonné une enquête nationale impliquant plusieurs gouvernements, services judiciaires et de renseignements».

    L'Australie a également durci sa législation, portant de 10 à 15 ans la peine maximale encourue par les auteurs de contamination alimentaire.

    La porte-parole de l'Association des producteurs de fraises du Queensland, Jennifer Rowling, a salué l'annonce de cette arrestation, indiquant que la crise avait constitué «un coup dur» pour les producteurs.

    L'affaire des aiguilles à coudre et des épingles dans les fraises vendues par des magasins australiens a éclaté début septembre. Des baies truffées d'aiguilles ont été découvertes dans les six états australiens provoquant la détresse des producteurs et la panique de certains consommateurs.

    Plus d'une centaine de cas présumés de «fraises piégées» avaient été signalés, après l'hospitalisation pour des douleurs à l'estomac d'un homme ayant consommé ces fruits. Un incident similaire avait également été signalé en Nouvelle-Zélande. Outre les fraises, des aiguilles et épingles avaient été découvertes dans des pommes, des bananes et des mangues.

    Précédemment, les autorités de l'État du Queensland avaient promis une récompense d'un montant de 100.000 dollars australiens (plus de 60.000 euros, ndlr) pour toute information sur l'individu qui met des aiguilles dans les fraises livrées dans les supermarchés.

    Lire aussi:

    Un individu farcit des fraises avec des aiguilles dans des supermarchés australiens
    Quand des menaces sont proférées par des… bananes
    Les médecins découvrent dans son corps… 75 aiguilles!
    Tags:
    fraises, aiguilles, arrestation, Queensland
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik