International
URL courte
112020
S'abonner

L'initiative lancée par le roi du Maroc Mohammed VI à «l'Algérie sœur» est «sincère» et est axée sur une «victoire collective» des Algériens et des Marocains, a affirmé l'ancien Premier ministre marocain du gouvernement de l'Alternance (1998-2002), Abderrahmane Youssoufi, revenant sur le discours adressé par le souverain à la nation.

Pour l'ancien Premier ministre marocain du gouvernement de l'Alternance (1998-2002), Abderrahmane Youssoufi, la déclaration du roi du Maroc Mohammed VI à l'Algérie est une initiative «sincère» en vue d'une «victoire collective» des Algériens et des Marocains.

Selon H24INFO, évoquant le discours adressé par le roi à la nation à l'occasion du 43e anniversaire de la Marche verte, le début de la reconquête des territoires du Sahara occidental considérés par Rabat comme faisant partie intégrante du Maroc, il a affirmé que cet appel visait à «réaliser notre victoire collective, en tant qu'Algériens et Marocains» sur tous les obstacles qui entravent le droit de «nos peuples à la croissance, la complémentarité et la coopération» et le droit de jouir d'un «espace de sécurité, d'innovation et de contribution positive commune».

Dans ce contexte, il a rappelé les propos de Lakhdar Brahimi, diplomate et homme politique algérien, qui avait précédemment déploré l'échec à réaliser le rêve du Grand Maghreb et souhaité que la nouvelle génération de dirigeants des deux pays puisse «accomplir cette mission avec détermination, conviction et patience».

Abderrahmane Youssoufi s'est félicité de l'appel du roi du Maroc à mettre en place les conditions nécessaires à une «réconciliation historique avec nos frères algériens» et de sa proposition de créer un mécanisme politique commun de dialogue afin de pouvoir examiner «toutes les questions en suspens» et leur trouver des solutions efficaces.

«Nous sommes tous obligés de créer ces solutions, vu la fraternité et l'Histoire commune», a-t-il ajouté, évoquant les relations avec «l'Algérie sœur».

À un mois du début des négociations entre le Maroc et le Front Polisario à Genève, le roi Mohammed VI a proposé aux autorités algériennes de relancer les relations bilatérales en créant un «mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation» destiné à permettre de régler les différends entre les deux pays. L'Algérie a accepté de participer aux pourparlers de Genève en tant qu'observateur et pays voisin.

Lire aussi:

Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Tags:
différend, innovations, dialogue, observateurs, Front Polisario, Abderrahmane Youssoufi, roi Mohammed VI du Maroc, Lakhdar Brahimi, Sahara occidental, Algérie, Genève, Rabat, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook