International
URL courte
3114
S'abonner

Le fait que la commémoration du centenaire de l’armistice a réuni plus de 70 chefs d’État et de gouvernement parmi lesquels Donald Trump et Vladimir Poutine, montre qu’il y a toujours un espace pour le dialogue, d’après le Premier ministre belge Charles Michel.

Il y a un «signe d’espoir» dans la rencontre des Présidents américain et russe, ainsi que d’autres chefs d’État et de gouvernement à Paris pour le 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, a déclaré dimanche le Premier ministre belge Charles Michel à l’issue des commémorations parisiennes.

«Voir réunis tant de dirigeants du monde, Trump et Poutine l’un à côté de l’autre, c’est un signe d’espoir», a indiqué M.Michel cité par les médias francophones.

Selon le Premier ministre, les cérémonies qui ont réuni plus de 70 chefs d’État et de gouvernement dans la capitale française, ont été émouvantes «et aussi un moment important, parce que chacun est bien conscient des conflits, potentiels et réels, qui agitent le monde actuellement».

«Cela ne signifie évidemment pas que tous les conflits sont résolus, mais bien qu'il existe encore de l'espace pour le dialogue, et c'est nécessaire», a-t-il ajouté.

M.Michel a estimé que les tragédies du siècle dernier étaient «directement liées à l'unilatéralisme et la souveraineté égoïste».

«Pour les défis de demain, cela signifie qu'il est plus que jamais nécessaire de coopérer davantage et d'opter pour la négociation. Est-ce simple? Non. Mais c'est toujours un choix courageux, et surtout nécessaire pour les générations à venir», a conclu le chef du gouvernement.

Après la commémoration internationale à Paris, Charles Michel devait participer en soirée à une édition spéciale de la cérémonie du «Last Post» à la Porte de Menin à Ypres, un haut lieu de la Première Guerre mondiale en Flandre occidentale.

Lire aussi:

Manifestation contre la loi Sécurité globale: la façade de la Banque de France en feu à Paris - vidéo
Projectiles, véhicules incendiés, gaz lacrymogène: la manifestation contre la loi Sécurité globale dégénère à Paris
Ne pas consommer cet aliment engendrerait diverses maladies graves, dont le cancer
L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Tags:
espoir, dialogue, 100ème anniversaire de l'armistice, Donald Trump, Charles Michel, Vladimir Poutine, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook