Ecoutez Radio Sputnik
    Des talibans en Afghanistan

    Les Talibans dévoilent la seule condition à laquelle ils pourraient négocier avec Kaboul

    © REUTERS / Stringer/Files
    International
    URL courte
    6133

    Les Talibans* n’entameront les négociations avec Kaboul qu’à condition que les États-Unis mettent au point un calendrier de retrait des forces étrangères de l’Afghanistan, selon l’émissaire du Président russe, Zamir Kaboulov.

    Les Talibans* se sont déclarés prêts à engager les négociations avec Kaboul dès lors que les États-Unis présenteront un calendrier de retrait des militaires étrangers du pays, a annoncé Zamir Kaboulov, émissaire du Président russe et directeur du 2e département Asie au ministère russe des Affaires étrangères.

    «Ils ont dit qu'ils seraient prêts à parler avec le gouvernement afghan après avoir un accord avec les Américains sur le calendrier du retrait de tous les militaires étrangers d'Afghanistan. En guise de mesure de confiance préliminaire, les Talibans* exigent la libération de tous les détenus politiques et la levée des sanctions anti-Talibans introduites dès 1997», a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse.

    Une rencontre à huis clos sur l'Afghanistan s'est tenue le 9 novembre à Moscou. C'est la première fois que le bureau politique des Talibans* à Doha envoie une délégation à une rencontre internationale d'un tel niveau. Selon le ministère afghan des Affaires étrangères, le Haut conseil pour la paix participant à la conférence ne représentait pas le gouvernement du pays. Kaboul escompte que cette rencontre de Moscou aura pour effet des négociations directes entre les autorités afghanes et les Talibans*.

    Sur les 407 districts d'Afghanistan, les troupes gouvernementales n'en contrôlent que 229. 59 restent entre les mains des Talibans* et 119 restent le théâtre de confrontations opposant les deux parties. En outre, quelque 14.000 militaires américains sont déployés dans ce pays d'Asie.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Les USA s’apprêtent-ils à livrer une partie de l’Afghanistan aux Talibans?
    Afghanistan: les Talibans bientôt reconnus comme groupe politique
    Mattis a reconnu l'absence de preuves solides de l'aide russe aux Talibans
    Tags:
    retrait des troupes, négociations, conditions, Taliban, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik