International
URL courte
670
S'abonner

L'émissaire US aux Nations unies à l'époque d'Obama, Samantha Power, et l'ancien ambassadeur des États-Unis en Russie, Michael McFaul, se sont fait dupés par un compte Twitter «officiel» de la Corée du Nord, qui s’est moqué du Président américain.

Il est tout à fait logique de s'attendre aux incompétences des diplomates, mais les politiciens ne manquent jamais de nous surprendre… L'ex-ambassadrice auprès des Nations unies à l'époque d'Obama, Samantha Power, et l'ancien ambassadeur des États-Unis en Russie, Michael McFaul, étaient apparemment un peu plus pressés de critiquer Donald Trump que de vérifier si le compte Twitter @DPRK_News qu'ils avaient retweeté était bien réel.

Ce compte a tweeté: «Le dirigeant suprême Kim Jong-un n'a pas peur de la pluie», se référant apparemment à la décision de Donald Trump de ne pas se rendre à un cimetière américain en France pour honorer les soldats américains morts pendant la Grande Guerre en raison de la pluie.

L'ex-ambassadeur en Russie, qui a critiqué à maintes reprises le Président pour s'être rapproché du dirigeant nord-coréen, a pensé que ce dernier trollait son «meilleur ami américain» et a retweeté le commentaire.

«Waouh. On trolle le gars qui a déclaré qu'il était tombé amoureux du dirigeant nord-coréen. Superbe», a-t-il écrit.

Le faux compte des autorités nord-coréennes n'a pas échappé non plus l'attention de Samantha Power, qui a tweeté: «Même le gouvernement nord-coréen brutal, pas connu pour son humour, se moque de Trump».

Le fervent critique du Kremlin et chroniqueur en matière de politique étrangère de Newsweek, Jeff Stein, est également tombé dans le piège:

Sans surprise, ceux qui se sont laissés duper par des trolls ont par la suite supprimé les retweets et les commentaires lié à @DPRK_News, mais… les internautes ont fait plusieurs captures d'écran.

De plus, le compte en question existe depuis des années et est connu pour être un faux depuis au moins 2015. Les informations distribuées par le compte ont fait de nombreuses victimes au fil des ans, notamment Newsweek, BuzzFeed, Fox News, The Verge, The Washington Post et The New York Times.

Lire aussi:

«Un voyage en Absurdie»: Marine Le Pen exprime sa colère après une réunion des ministres sur la gestion sanitaire
La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Tags:
diplomatie, Michael McFaul, Donald Trump, Samantha Power, Kim Jong-un, États-Unis, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook