International
URL courte
7363
S'abonner

La Russie est prête à contribuer au redressement économique de la Libye, si la situation sécuritaire s'améliore dans le pays, a annoncé le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, à Palerme.

La Russie est disposée à prendre part aux projets de prospection minière en Libye une fois que la situation sécuritaire s'y sera améliorée, a déclaré le Premier ministre, Dmitri Medvedev.

«Le conflit a gelé plusieurs projets prometteurs, dont la mise en œuvre peut et doit être reprise. Ainsi, la Russie est prête à poursuivre sa coopération dans les domaines du transport, de la prospection minière et de l'agriculture», a fait savoir le chef du gouvernement russe, intervenant dans le cadre de la conférence internationale sur la Libye à Palerme.

Il a souligné que le redressement économique constituait une condition nécessaire du règlement politique de la crise qui sévit dans ce pays d'Afrique du Nord.

«Nous sommes prêts à nous en charger», a souligné M.Medvedev.

Le Premier ministre russe a également promis que Moscou intensifierait ses efforts en vue de parvenir à un règlement de la situation en Libye en maintenant des contacts avec toutes les parties participant au dialogue.

L'instabilité règne en Libye depuis la chute de Mouammar Kadhafi, en 2011, chassé du pouvoir par une insurrection soutenue par une coalition militaire internationale à l'initiative de la France et soutenue par l'Otan. Depuis, le pays est partagé entre deux centres de pouvoir, situés à Tripoli et à Tobrouk. L'absence de pouvoir central a transformé le pays en plaque tournante de la contrebande et du transit des migrants clandestins entre l'Afrique et l'Europe.

Lire aussi:

L’incident avec la marine russe près de la Crimée filmé depuis le destroyer britannique – vidéo
Tensions navales au large de la Crimée: à quoi jouent les Britanniques?
Au Québec, les mesures sanitaires poussent des expats français à partir, «mais surtout pas en France!»
Tags:
sécurité, agriculture, industrie minière, économie, coopération, OTAN, Mouammar Kadhafi, Dmitri Medvedev, Russie, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook