Ecoutez Radio Sputnik
    Palais ElyséeEmmanuel Macron et Donald Trump

    «Manque de décence»: Paris réagit aux critiques de Trump visant Macron

    CC BY 2.0 / Galeria del Ministerio de Defensa del Perú / MINISTRO DE DEFENSA SE REUNE CON SU HOMÓLOGO FRANCÉS © AP Photo / Evan Vucci
    1 / 2
    International
    URL courte
    231410

    En réaction aux récentes critiques de Donald Trump visant Emmanuel Macron, le porte-parole du gouvernement français a déploré un manque de décence du dirigeant américain.

    Donald Trump a manqué de décence en attaquant la France un 13 novembre, jour de commémoration des victimes des attentats commis à Paris et Saint-Denis en 2015, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement français Benjamin Griveaux.

    «Hier, c'était le 13 novembre, nous commémorions l'assassinat de 130 de nos compatriotes. Donc je vais répondre en anglais: "common decency" aurait été de bon aloi», a indiqué M.Griveaux lors du compte rendu du conseil des ministres.

    Mardi, le Président américain a publié toute une série de tweets critiques envers son homologue français, soulignant sa faible popularité ainsi que le niveau élevé du chômage et la force du sentiment nationaliste en France.

    M.Trump a également dénoncé l'idée d'une armée européenne commune avancée par Emmanuel Macron tout en rappelant à la France ce qu'elle avait subi dans les deux guerres mondiales.

    Ces déclarations sont intervenues deux jours après la fin des commémorations du centenaire de l'Armistice de la Première Guerre mondiale auxquelles ont participé à Paris de nombreux chefs d'État et de gouvernement, dont le leader US.

    Lire aussi:

    La France révèle son attitude envers la possible venue de Poutine à Paris
    Poutine évalue l'idée de Macron de créer une armée de l'UE
    Paris et Belgrade doivent-ils attendre Poutine en novembre? Le Kremlin répond
    Tags:
    réaction, critiques, armée européenne, attentats du 13 novembre à Paris, Benjamin Griveaux, Donald Trump, Emmanuel Macron, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik