Ecoutez Radio Sputnik
    Deir ez-Zor

    Des civils tués et blessés dans une frappe de la coalition US à Deir ez-Zor, selon Sana

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    International
    URL courte
    4121
    S'abonner

    Un bombardement de la coalition menée par les États-Unis sur le gouvernorat de Deir ez-Zor a fait plusieurs tués et blessés parmi les civils, a indiqué ce mercredi l'agence Sana.

    Les frappes de la coalition internationale dirigée par les États-Unis contre la ville de Hadjin et la localité d'al-Chaafa dans le gouvernorat de Deir ez-Zor ont fait des victimes parmi les civils, vient d'annoncer l'agence Sana, se référant à des sources locales.

    «L'aviation de la coalition internationale a effectué mercredi des raids contre des quartiers résidentiels de Hadjin et des maisons d'al-Chaafa, dans l'est du gouvernorat de Deir ez-Zor, avec des bombes à sous-munitions, ce qui a fait plusieurs morts et blessés parmi les civils et a causé d'importants dégâts aux maisons et aux biens des habitants», a noté l'agence.

    Les bombes à sous-munitions sont totalement interdites par une Convention ad hoc de 2008 signée par plus de cent pays. Les États-Unis et plusieurs autres pays ne l'ont pas rejointe.

    Les avions de la coalition internationale
    © REUTERS / USAF/Staff Sgt. Shawn Nickel/handout via Reuters
    Dimanche, la coalition, qui effectue régulièrement des raids dans la zone, a fait quatre morts civils dans une localité du gouvernorat de Deir ez-Zor.

    La semaine dernière, une frappe aérienne de la coalition dans cette région a fait trois tués parmi les enfants de la localité d'Al-Chaafa. En même temps, un raid au phosphore blanc avait également été effectué contre Hadjin, d'après Sana.

    La coalition effectue régulièrement des raids aériens contre Hadjin et al-Chaafa et les médias syriens ont plus d'une fois fait état de l'emploi de phosphore blanc dans les bombardements.

    Les autorités syriennes ont appelé les Nations unies à prendre des mesures appropriées contre les responsables et à faire cesser la présence illégale de la coalition en Syrie. Le Pentagone avait alors déclaré que la coalition ne communiquait pas sur les munitions employées en Syrie, mais que celles-ci étaient conformes aux normes internationales.

    Lire aussi:

    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    Réforme des retraites: et les perdants sont… toujours les mêmes
    Tags:
    Hajin, phosphore blanc, frappe aérienne, Convention d'Oslo sur les armes à sous-munitions, bombe à sous-munitions, meurtre de civils, blessés, ONU, Pentagone, SANA, coalition anti-Daech, États-Unis, Syrie, Deir ez-Zor
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik