Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Emmanuel Macron en réponse à Trump: «être allié, ce n'est pas être vassal»

    © AFP 2018 Philippe HUGUEN
    International
    URL courte
    43657

    Revenant sur son idée d'une autonomie de la défense française et européenne, Emmanuel Macron, qui se trouve à bord du porte-avions Charles de Gaulle, a souligné que l’important, c'était «ce que nous faisons avec l'armée US». Il a ajouté, en échos à la série de Tweets de Donald Trump, qu'«être allié, ce n'est pas être vassal».

    Evoquant, dans une interview à TF1, son idée d'une armée européenne, vivement critiquée par Donald Trump par le biais de tweets, Emmanuel Macron a déclaré qu'il n'avait pas été blessé par ces déclarations et qu'entre «alliés, on se doit le respect».

    «Ce qui m'importe, très sincèrement, c'est ce que nous faisons avec l'armée américaine», a indiqué le Président français à bord du porte-avions Charles de Gaulle.

    Avant d'ajouter:

    «Quand nous avons mené une opération sans précédent en avril dernier en Syrie avec les Britanniques et les Américains, nous l'avons fait dans une inter-opérabilité parfaite et une excellence dans le commandement et l'exécution: c'est ça qui compte.»

    Emmanuel Macron est revenu encore une fois sur l'idée critiquée par Donald Trump.

    «Quand on parle d'armée européenne», c'est par rapport à une «autonomie stratégique» et le fait de «ne pas dépendre des autres pour nous protéger. Typiquement, le Charles de Gaulle est au coeur de cette stratégie», a-t-il noté.

    En outre, Emmanuel Macron a dit souhaiter une autonomie de la défense française et européenne.

    «Nous aurons des opérations très concrètes avec les Américains», a souligné devant des journalistes le Président français qui s'est rendu ce mercredi après-midi sur le porte-avions Charles de Gaulle, où il passera la nuit.

    «Les Etats-Unis sont notre allié historique, mais être allié, ce n'est pas être vassal. Nous ne devons pas dépendre d'eux», a insisté le chef de l'Etat.

    Mardi, le Président américain a publié toute une série de tweets critiques envers son homologue français, soulignant sa faible popularité ainsi que le niveau élevé du chômage et la force du sentiment nationaliste en France.

    M.Trump a également dénoncé l'idée d'une armée européenne commune avancée par Emmanuel Macron tout en rappelant à la France ce qu'elle avait subi dans les deux guerres mondiales.

    Lire aussi:

    Macron regrette: «Je n’ai pas réussi à réconcilier le peuple français avec ses dirigeants»
    La France doit-elle se doter d’un 2e porte-avions? Macron donne les conditions
    De Gaulle : un combat pour la multipolarité du monde
    Tags:
    tweet, cote de polularité, alliés, armée européenne, chômage, Charles de Gaulle (porte-avions), TF1, Donald Trump, Emmanuel Macron, Syrie, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik