International
URL courte
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (146)
14714
S'abonner

Le parquet saoudien requiert la peine de mort pour les cinq accusés qui ont drogué et démembré le journaliste Jamal Khashoggi.

Le parquet saoudien a déclaré des accusations à l'encontre de 11 personnes soupçonnées d'être impliquées dans l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, à Istanbul, a rapporté l'agence Associated Press.

En outre, le bureau du procureur requiert la peine de mort pour cinq accusés.

Selon le le procureur général, le journaliste a été drogué et démembré au sein du consulat de son pays à Istanbul.

Jamal Khashoggi a été tué le 2 octobre dernier au consulat saoudien à Istanbul où il s'était rendu pour effectuer des démarches administratives. Après avoir d'abord nié le meurtre, les autorités saoudiennes ont fini par reconnaître que l'éditorialiste avait trouvé la mort lors d'une opération «non autorisée». Plus d'un mois après sa mort, son corps n'a toujours pas été retrouvé. Les autorités saoudiennes démentent avoir ordonné son assassinat. 

La Turquie mène sa propre enquête sur cet assassinat. Le 31 octobre, le procureur général d'Istanbul a annoncé que, dès son arrivée au consulat, Jamal Khashoggi avait été tué par strangulation, son corps ayant par la suite été démembré. Il a souligné le caractère prémédité de ce crime.

Le journaliste s'était exilé en 2017 aux États-Unis et publiait régulièrement dans le journal The Washington Post des tribunes critiques envers l'héritier du trône saoudien, le prince Mohammed ben Salmane Al Saoud.

Dossier:
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (146)

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Joachim Son-Forget dément avoir voulu secourir les otages français en Irak avec Alexandre Benalla
Zemmour à Jack Lang: «Vous êtes l’idiot utile des Frères musulmans» - vidéo
Un scénario militaire pour «reprendre la Crimée» à la Russie? L’Ukraine a tranché
Tags:
meurtre, Jamal Khashoggi, Istanbul, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook