International
URL courte
989
S'abonner

Sur son compte Twitter, le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas s’est félicité de la politique de la main tendue du roi du Maroc envers l’Algérie en considérant qu’un rapprochement entre ces deux pays est dans l’intérêt de l’Europe.

Le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas a réagi positivement, sur son compte Twitter, à l'appel du roi du Maroc Mohammed VI aux autorités algériennes, de lancer un dialogue franc et sans conditions afin de refonder les relations bilatérales sur des bases plus saines, en évoquant un intérêt certain pour l'Europe.

​L'annonce le 10 novembre par la formation politique au pouvoir au Maroc, le Parti de la justice et du développement (PJD), de lancer des consultations avec des partis politiques algériens afin d'expliquer l'appel du roi Mohammed VI à Alger, n'a pas suscité l'enthousiasme de ces derniers. En effet, trois partis islamistes: Ennahda, le Mouvement de la société de paix (MSP) et le Front pour la justice et la construction se sont déclarés hostiles à la démarche du parti du Premier ministre marocain Saâdeddine El Othmani, pourtant lui-même affilié au mouvement des Frères musulmans*.

Pour rappel, le 6 novembre, à l'occasion du 43e anniversaire de la Marche verte, le roi Mohammed VI a proposé, dans son discours à la nation, aux autorités algériennes de relancer les relations bilatérales en créant un «mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation» destiné à permettre de régler les différends entre les deux pays. Les autorités algériennes n'ont pas encore réagi officiellement à la proposition marocaine.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Une rixe ultraviolente éclate à Gare de Lyon à Paris sous l’œil de passagers médusés – vidéo choc
Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
Les dates de la présidentielle 2022 fuitent dans la presse
Touristes russes arrêtés au Tchad: le gouvernement a «commis une erreur» – exclusif
Tags:
relations bilatérales, Saâdeddine El Othmani, roi Mohammed VI du Maroc, Algérie, Pays-Bas, Maroc, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook