Ecoutez Radio Sputnik
    un méthanier (image d'illustrations)

    Vous avez dit sanctions? Trois méthaniers ont déjà livré du GNL russe aux USA en 2018

    Sputnik
    International
    URL courte
    20370

    Malgré la politique de sanctions que Washington applique à l'encontre de la Russie, les États-Unis continuent à lui acheter du gaz naturel liquéfié et ont déjà accueilli dans leurs ports trois méthaniers chargé de ce combustible depuis le début de l'année, a indiqué Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

    Les autorités américaines font preuve d'un manque de logique puisqu'elles imposent des sanctions à la Russie et lui achètent du gaz liquéfié, estime Maria Zakharova.

    «À propos de la logique, il ne faut pas oublier qu'il doit y en avoir. Paradoxalement, dans le contexte de la négativité de Washington ressentie pour de la Russie, le gaz naturel liquéfié russe est livré avec succès aux États-Unis. Ces derniers temps, au moins trois navire-citernes remplis de gaz naturel liquéfié de Yamal LNG ont atteint les côtes américains», a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à Moscou.

    Le 8 novembre, Maria Zakharova a également indiqué que les États-Unis avaient imposé 62 fois diverses restrictions et interdictions à l'encontre de la Russie.

    Rappelons que le fin janvier, des médias avaient rapporté qu'un méthanier de la société française Engie avait acheminé le premier lot de gaz naturel liquéfié de Yamal LNG dans le port américain de Boston.

    Selon les médias, les États-Unis ont acheté du combustible bleu de production russe après la flambée des prix du gaz sur la côte orientale du pays, provoquée par la vague de froid qui s'était abattue sur plusieurs États.

    Le projet Yamal LNG est le premier projet important de liquéfaction de gaz naturel au-delà du cercle polaire. Il prévoit la construction d'une usine de liquéfaction de gaz alimentée par le gisement de South Tambey. Parmi ses actionnaires figurent notamment le russe Novatek (50,1%) et le français Total (20%). Dans le cadre de ce projet, il est prévu de construire trois lignes de production de 5,5 millions de tonnes chacune et une supplémentaire de capacité d'un million de tonnes. La production y a été lancée en décembre dernier.

    Lire aussi:

    Un méthanier d’Engie achemine la première cargaison de GNL russe aux États-Unis
    Les USA auraient acheté du gaz liquéfié produit en Russie
    Un méthanier contenant du gaz russe en partance pour les USA change de cap. Pourquoi ?
    Tags:
    Yamal LNG, Maria Zakharova, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik