Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires américains

    Les États-Unis veulent réduire de 10% leur présence militaire en Afrique

    © AFP 2018 Alik Keplicz
    International
    URL courte
    791

    Le Pentagone change de tactique en Afrique en réduisant son personnel et en le remplaçant par des consultations et un échange de données de renseignement.

    D'ici quelques années, les États-Unis devraient réduire de près de 10% leur contingent militaire en Afrique, selon un communiqué du Pentagone.

    Selon ce dernier, actuellement, 7.200 militaires américains sont déployés en Afrique afin d'accomplir des opérations antiterroristes dans certains pays du continent.

    Les contingents américains en Somalie, à Djibouti et en Libye resteront au même nombre. En même temps, en Afrique occidentale, le Pentagone mettra l'accent sur des consultations, une coordination des opérations et un échange de données de renseignement plutôt que de soutenir tactiquement des forces militaires locales.

    Le communiqué souligne que ces mesures permettront aux États-Unis de devenir plus flexibles afin de pouvoir «soutenir la concurrence dans le monde qui change de manière dynamique».

    Certains médias occidentaux ont annoncé qu'il s'agissait pour les États-Unis d'intensifier leur lutte contre les menaces qui émaneraient de la Chine et de la Russie.

     

    Lire aussi:

    L’Afrique, et en particulier l’Algérie, seraient dans le viseur de l’armée américaine
    La Russie a besoin d'une nouvelle stratégie en Afrique
    Comment les USA cherchent à «neutraliser» la domination chinoise en Afrique
    Tags:
    Pentagone, Afrique, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik