Ecoutez Radio Sputnik
    ONU

    Moscou regrette que Washington et Kiev participent à la glorification du nazisme

    © REUTERS / Denis Balibouse
    International
    URL courte
    12422

    Le Conseil de sécurité de la Russie a réagi à la décision des États-Unis et de l’Ukraine de renoncer à soutenir une résolution de l’Onu contre l’héroïsation du nazisme. Selon le chef du comité constitutionnel Andreï Klishas, «jouer avec les idées nazies ne fera aucun bien».

    La démonstration de la glorification du nazisme dans un certain nombre de pays est potentiellement lourde de conséquences qui pourront prendre la forme de conflits internes, a déclaré Andreï Klishas, chef du comité constitutionnel du Conseil de la Fédération russe (chambre haute).

    «Ce n'est pas un secret que les témoignages d'héroïsation des nazis qui malheureusement apparaissent actuellement dans plusieurs États, ont des conséquences potentiellement extrêmement dangereuses pouvant prendre la forme de conflits internes. L'histoire mondiale connaît d'autres exemples de ces conséquences extrêmement négatives suivant la mise en œuvre des idées du nazisme, des idées qui ont à maintes reprises mené au génocide, dont l'une des manifestations les plus sanglantes furent les événements de 1994 au Rwanda», a déclaré Andreï Klishas.

    Selon lui, le refus des États-Unis et de l'Ukraine de soutenir la résolution de l'Onu contre la glorification du nazisme démontre le refus de ces États d'adhérer aux «principes et idées clés de l'ordre mondial actuel».

    «Le fait que certains États aient oublié leurs leçons d'histoire peut avoir des conséquences de grande portée, en particulier dans leurs affaires intérieures. Jouer avec les idées nazies ne fera aucun bien», a déclaré M.Klishas.

    Le 15 novembre, la 3e commission de l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies a adopté une résolution pour lutter contre la glorification du nazisme. 130 pays représentés aux Nations unies ont voté en faveur de la motion, 51 délégués se sont abstenus, alors que 2 représentants — ceux des États-Unis et de l'Ukraine — ont voté contre. Il est à noter que Washington et Kiev s'y opposent systématiquement. À titre d'exemple, seuls les États-Unis et l'Ukraine ont aussi voté contre la résolution l'année dernière.

    Lire aussi:

    Une sénatrice russe appelle à classer la victoire sur le nazisme au patrimoine mondial
    Le Parlement européen s'attaque au problème du néonazisme en Ukraine
    «Grand diplomate» Hitler: Paris réagit aux propos du président de la Rada ukrainienne
    Tags:
    nazisme, ONU, Conseil de la Fédération, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik