International
URL courte
4370
S'abonner

Des milliers d’habitants de Deraa, au sud de la Syrie, ont célébré le 15 novembre la libération de leur ville de la mainmise terroriste. Au micro de Sputnik, ils sont unanimes à déclarer qu’avec le retour à la vie normale, la joie règne de nouveau dans les rues de cette ville, qui revit.

Des drapeaux nationaux brandis, de la musique qui résonne de partout, des habitants exécutant la danse traditionnelle du dabkeh: la ville syrienne de Deraa a fêté le 15 novembre la fin du joug terroriste.

La paix est revenue et la joie est de nouveau présente, ont confié à Sputnik des habitants de la ville et de ses alentours.

Les responsables de Deraa et leurs administrés se sont rendus sur la place principale de la ville. Les autorités locales, ainsi que des militaires, se sont exprimés devant la foule.

Les célébrations se sont poursuivies tout au long de la journée, les habitants ne cessant de se féliciter les uns les autres.

L'armée syrienne a libéré entièrement le 31 juillet 2018 le bassin du fleuve Yarmouk des islamistes de Daech*. Le gouvernorat de Deraa est depuis ainsi contrôlé par le gouvernement syrien pour la première fois depuis 2011.

Au mois d'août, l'état-major russe a confirmé que les autorités syriennes avaient repris le contrôle des gouvernorats de Deraa, de Quneitra et de Soueïda dans le contexte des efforts du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie pour persuader les combattants de déposer les armes et soit de s'installer à Idlib soit de rallier la lutte contre Daech* et d'autres groupes terroristes.

*Organisation terroriste interdite en Syrie

Lire aussi:

Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
De plus en plus de dirigeants européens se rangent dans le camp de Macron face aux «invectives» d'Erdogan
Tags:
festivités, fête, Deraa, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook