International
URL courte
6103
S'abonner

Malgré les intentions des autorités ukrainiennes de construire une base navale en mer d'Azov, Kiev n'a ni le temps ni l'argent pour réaliser ce projet, a indiqué un haut fonctionnaire ukrainien, Gueorgui Touka.

Les autorités de l'Ukraine ne disposent pas des moyens nécessaires pour mettre en pratique leur projet de construction d'une base navale sur les côtes de la mer d'Azov pour contrer la menace russe, estime Gueorgui Touka, vice-ministre ukrainien des territoires provisoirement occupés et des personnes déplacées.

«Je ne m'associe pas aux déclarations selon lesquelles nous allons construire une base à Berdiansk ou à Marioupol et aurons un mois plus tard une flotte puissante. Cela ne correspond pas aux réalités contemporaines ni aux besoins de la conduite de la guerre, y compris la guerre sur mer», a-t-il déclaré dans une interview accordée à la chaîne ukrainienne Priamoy.

Selon lui, la construction de cette base exige d'énormes ressources financières et beaucoup de temps que Kiev n'a pas.

«La thèse selon laquelle l'Ukraine a la possibilité par la voie militaire de répondre à la flotte militaire russe ne correspond absolument pas, à mon avis, à la réalité», a-t-il ajouté.

Début septembre, l'Ukraine a révélé ses projets d'utiliser les infrastructures des ports de commerce afin de créer une base militaire en mer d'Azov. Un peu plus tard, le chef adjoint de l'état-major de la marine ukrainienne Andreï Ryjenko a indiqué que la base en question devait être mise en place avant la fin de l'année 2018 à Berdiansk et aurait pour mission la neutralisation de la menace provenant des mines sous-marines russes.

Lire aussi:

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire
Cette phrase de Valérie Pécresse sur la Seine-Saint-Denis provoque une polémique
Tags:
base navale, Gueorgui Touka, mer d'Azov, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook