Ecoutez Radio Sputnik
    riz

    Le riz iranien a «poussé» à travers les sanctions américaines

    CC BY 2.0 / *_Abhi_* / rice
    International
    URL courte
    6310

    Pour la première fois depuis 1979, l’Iran a exporté du riz au Canada et en Europe par trois vols depuis la province du Mazandéran et ce malgré l’embargo énergétique et alimentaire imposé au pays par les États-Unis. Sputnik s’est entretenu avec Azizullah Shahidifar, chef de la filiale du ministère iranien de l’Agriculture dans cette province.

    C'est l'ambassadeur russe à Téhéran qui a suggéré aux Iraniens l'idée d'exporter leur riz, a indiqué à Sputnik Azizullah Shahidifar, chef de la filiale du ministère iranien de l'Agriculture dans la province du Mazandéran (nord de l'Iran), commentant la reprise des exportations de riz iranien.

    «L'année dernière, nous avons reçu une délégation importante d'hommes d'affaires russes qui ont visité nos vergers, rizières et plantations d'agrumes. J'ai demandé à Monsieur l'ambassadeur qui accompagnait la délégation pourquoi les Russes mangeaient si peu de riz. Il m'a répondu que si le riz iranien avec sa qualité, son goût et son arôme incomparables se vendait en Russie, un Russe moyen en mangerait, comme un Iranien, 35 à 40 kg par an. Cela nous a incités à réfléchir», a raconté l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter qu'effectivement le riz iranien Tarom-Hashemi figurait parmi les meilleurs au monde et dépassait même par sa qualité le riz Basmati, qui est un des plus chers sur le marché.«Les exportations de riz iranien ont repris et nous continuerons à en vendre», a souligné le responsable.

    Selon ce dernier, malgré les menaces américaines de bloquer l'économie iranienne, 74 tonnes de riz ont déjà été expédiées à des clients au Canada et de plusieurs pays d'Europe par des compagnies iraniennes privées. Deux autres lots de riz commandés sont préparés pour l'exportation.

    Lire aussi:

    Chine: le «riz de mer» en vente libre?
    Sanctions US: la Turquie contre-attaque
    Des chercheurs ont trouvé un substitut aux médicaments oraux contre le SIDA
    Tags:
    embargo, sanctions, exportations, riz, Sputnik, Azizullah Shahidifar, Europe, Canada, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik