Ecoutez Radio Sputnik
    Le croiseur lance-missile Maréchal Oustinov

    Une frégate britannique escorte un croiseur lance-missiles russe dans La Manche

    © Sputnik . Alexandre Galperine
    International
    URL courte
    19646

    Le croiseur lance-missiles russe Maréchal Oustinov qui traversait La Manche le 16 novembre a été escorté par la St Albans, une frégate de la Royal Navy de type 23 basée à Portsmouth.

    Une frégate britannique a été envoyée surveiller le croiseur lance-missiles russe Maréchal Oustinov dans la Manche, selon les informations communiquées par le service de presse de la Royal Navy.

    Il a été signalé que la marine britannique avait notamment dépêché la St Albans, une frégate de type 23 basée à Portsmouth. D'après le communiqué de la Royal Navy, le bâtiment russe, accompagné d'un navire auxiliaire et d'un remorqueur, a récemment quitté la Méditerranée et a été suivi par des navires de guerre français dans le golfe de Gascogne.

    Et de rajouter que la St Albans, qui a à son bord un hélicoptère, a repris la surveillance une fois que le navire russe est entré dans les eaux de La Manche. Elle se poursuivra jusqu'à ce que le croiseur lance-missiles quitte les eaux britanniques.

    Le ministère russe de la Défense n'a pour l'heure fait aucun commentaire.

    Auparavant, des navires militaires britanniques avaient à plusieurs reprises escorté des bâtiments russes passant par La Manche. Cependant, l'ambassade russe à Londres avait assuré que le passage des navires russes par la Manche ne présentait pas de menaces pour la sécurité britannique et qu'il était effectué dans le cadre du droit international.

    Lire aussi:

    Des navires militaires russes traversent la Manche sous surveillance (vidéo)
    La Royal Navy escorte pendant trois jours une frégate russe en mer du Nord
    «Dangereusement près»: relations affectueuses de la Royal Navy avec les navires russes
    Tags:
    navires, frégate, Maréchal Oustinov (croiseur lance-missiles), La Manche, Russie, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik