Ecoutez Radio Sputnik
    Haut-Karabakh

    Haut-Karabakh: une note de protestation envoyée au Quai d’Orsay par la partie azérie

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    0 61

    L’ambassade d’Azerbaïdjan à Paris a envoyé une note de protestation au ministère français des Affaires étrangères en lien avec la visite dans la capitale française du président de la république autoproclamée du Haut-Karabakh, Bako Sahakian.

    Pour la deuxième fois ces deniers jours, l'Azerbaïdjan proteste contre la visite du président du Haut-Karabakh à Paris, criant à sa non-objectivité:

    «Nous estimons que ce pas de la part de la France remet en doute son objectivité et impartialité. En ce lien, l'ambassade d'Azerbaïdjan à Paris a remis une note de protestation au ministère français des Affaires étrangères», a déclaré à Sputnik la porte-parole de la diplomatie azérie Leyla Abdullayeva.

    Le conflit du Haut-Karabakh a éclaté en février 1988, lorsque cette région autonome principalement peuplée d'Arméniens a annoncé son intention de se séparer de la République socialiste soviétique d'Azerbaïdjan. Les hostilités dans le Haut-Karabakh ont fait environ 15.000 morts et ont contraint près d'un million de personnes à quitter leurs foyers.

    Le règlement pacifique du conflit fait l'objet de négociations menées depuis 1992 dans le cadre du Groupe de Minsk de l'OSCE coprésidé par les États-Unis, la Russie et la France.

    En avril 2016, les parties s'étaient également accusées d'actions offensives. Les combats qui ont suivi ont été les pires affrontements depuis le premier cessez-le-feu conclu en 1994.

    Lire aussi:

    Haut-Karabakh: Bakou accuse Paris de mener une politique du «deux poids, deux mesures»
    Pilonnages de localités dans le Haut-Karabagh, deux civils tués et plusieurs blessés
    Haut-Karabakh: l'armée azerbaïdjanaise pilonne l'armée arménienne
    Tags:
    Bakou, Azerbaïdjan, Haut-Karabakh, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik