Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Le bruit autour du meurtre de Khashoggi serait «ridicule», selon Trump

    © REUTERS / Vincent Kessler
    International
    URL courte
    Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (125)
    16121

    Pour Donald Trump, l'ampleur de la résonance autour de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi à Istanbul le mois dernier, serait tout simplement «ridicule», relate le site d'informations américain Axios, se référant à des sources proches du dossier.

    Le chef de la Maison-Blanche aurait dit, lors d'une conversation privée, que le fait d'accorder une si grande attention à l'opinion publique au sujet du meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi était «ridicule», lit-on sur le site d'information américain Axios, qui cite un interlocuteur bien informé.

    À titre de comparaison, le Président américain n'aurait apparemment pas hésité à citer l'exemple de la Chine.

    «Donald Trump a aussi dit en privé à ses associés qu'il trouvait ridicule que les gens accordent tellement d'importance au meurtre d'un homme par les Saoudiens, compte tenu des pratiques brutales de pays comme la Chine», d'après le média.

    Toutefois, toujours selon Axios, Donald Trump, serait d'avis que l'assassinat en question était «vraiment mauvais» en poursuivant immédiatement que «d'autres pays auxquels les USA ont affaire, notamment la Chine, font "beaucoup de mauvaises choses"».

    Jamal Khashoggi a été tué le 2 octobre au consulat saoudien à Istanbul où il s'était rendu pour effectuer des démarches administratives. Après avoir d'abord nié le meurtre, les autorités saoudiennes ont fini par reconnaître que l'éditorialiste avait trouvé la mort lors d'une opération «non autorisée». Plus d'un mois après sa mort, son corps n'a toujours pas été retrouvé. Les autorités saoudiennes démentent avoir ordonné son assassinat.

    La Turquie mène sa propre enquête sur cet assassinat. Le 31 octobre, le procureur général d'Istanbul a annoncé que, dès son arrivée au consulat, Jamal Khashoggi avait été tué par strangulation, son corps ayant par la suite été démembré. Il a souligné le caractère prémédité de ce crime, élément qu'avait donné le parquet saoudien le 25 octobre.

    Le journaliste s'était exilé en 2017 aux États-Unis et publiait régulièrement dans le journal The Washington Post des tribunes critiques envers l'héritier du trône saoudien, le prince Mohammed ben Salmane al-Saoud.

    Dossier:
    Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (125)

    Lire aussi:

    Après l'assassinat de Khashoggi, Riyad veut déménager son consulat d'Istanbul
    Assassinat de Khashoggi: le parquet saoudien requiert la peine de mort pour cinq accusés
    Mort de Khashoggi: le procureur général saoudien dédouane le prince héritier saoudien
    Tags:
    journalisme, meurtre, Jamal Khashoggi, Donald Trump, Arabie Saoudite, Turquie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik