Ecoutez Radio Sputnik
    Un satélite chino Beidou-3

    La Chine achève la mise au point d’un concurrent du GPS

    © AP Photo / Yang Zhiyuan
    International
    URL courte
    13421

    La Chine a réalisé le lancement d’une fusée Chang Zheng 3B embarquant deux satellites de navigation Beidou-3 et a achevé la mise en place d’un système de navigation qui pourrait faire concurrence au GPS, selon la Société des sciences et technologies aérospatiales de Chine (CASC).

    La Chine a lancé avec succès une fusée Changzheng 3B (Longue Marche 3B) avec à son bord deux satellites de navigation Beidou-3, et a ainsi achevé le déploiement de son système de navigation Beidou, a annoncé la Société des sciences et technologies aérospatiales de Chine (CASC).

    Le décollage a eu lieu lundi 19 novembre à 2H07 heure locale (19H07 heure de Paris), depuis la base de Xichang dans la province du Sichuan (sud-ouest). Les deux satellites mis en orbite trois heures plus tard se joindront à 17 autres Beidou-3 lancés précédemment pour former un réseau. Il s'agit des 42e et 43e appareils du système de navigation.

    Pékin s'est fixé pour objectif de réaliser, d'ici la fin de l'année, le projet «18+1», c'est-à-dire de placer 18 satellites en orbite terrestre moyenne et un satellite en orbite géostationnaire. Le 2 novembre, la Chine a lancé le 17e satellite, celui qui fonctionnera en orbite géostationnaire dans le cadre du projet Beidou-3.

    «De cette façon la Chine a réalisé avec un succès absolu la tâche de mise en place d'un réseau de base du système de navigation Beidou. Ce système initialement interne est devenu international. D'ici la fin de l'année le système commencera à fonctionner et à dispenser des services de navigation aux pays et régions du projet «la Ceinture et la Route»», conclut la déclaration.

    Le système chinois Beidou («constellation de la Grande Ourse»), qui est aussi connu sous le nom de Compass, est similaire aux systèmes GPS américain, Galileo européen, ou GLONASS russe. Il devrait devenir complètement opérationnel en 2020. La Chine a commencé le déploiement de la première version de Beidou comportant trois satellites en 2000. Beidou-1 avait été déclaré opérationnel en 2003.

    Lire aussi:

    Un «ovni» tombe et explose en Chine. Explications
    Les USA alarmés par les succès chinois dans le secteur spatial
    La Chine vise un record spatial en 2018
    Tags:
    satellite, Longue Marche 3B, Beidou (Compass), Société des sciences et technologies aérospatiales de Chine (CASC), province du Sichuan, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik