Ecoutez Radio Sputnik
    Un canon à eau belge (image d'illustration)

    «Gilets jaunes» en Belgique: la police utilise des canons à eau (vidéos)

    CC BY 2.0 / Flickr/Tijl Vercaemer / Watercanons at central station
    International
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (245)
    5421

    Des manifestations du mouvement des «gilets jaunes», qui bloquent des routes en Belgique pour protester contre la hausse du prix du carburant, ont dégénéré, entraînant ce lundi l’intervention de la police assistée de camions porteurs de canons à eau. Des internautes ont filmé ce bras de fer entre manifestants et forces de l’ordre.

    La police belge a utilisé lundi des camions munis de canons à eau pour disperser les «gilets jaunes» rassemblés à Feluy et à Tertre, en Wallonie, plusieurs vidéos de ces interventions de police circulent sur internet.

    Vers 13h30, un camion a aspergé d’eau les manifestants réunis devant l’entrée du dépôt de carburant Total de Feluy.

    Les policiers équipés de boucliers ont cassé le barrage installé par les «gilets jaunes». Trois personnes ont été interpellées. Selon le site Dhnet.be, les personnes présentes sur place ont été encerclées par la police.

    Lundi soir, les «gilets jaunes» ont bloqué la route de Wallonie à Tertre en réaction aux interventions policières à Feluy. Ils ont installé des morceaux de bois près du dépôt de carburant Hainaut Tanking Tertre. Les voitures ne passaient que toutes les 10 minutes.

    Plus tard, les «gilets jaunes» ont incendié leur barrage et occupé la chaussée. Les policiers, dont le nombre était largement supérieur à celui des manifestants, ont utilisé un canon à eau.

     

    «Il faut quand même sécuriser les lieux. On ne veut pas d’un accident mortel comme en France!», a indiqué l’inspecteur Bertrand Caroy cité par le site Sudinfo.be.

    Les manifestants ont fini par retirer leur barrage, tout en continuant de bloquer la circulation.

    Au total, plusieurs dizaines de personnes ont bloqué ce lundi les dépôts pétroliers à Wierde, près de Namur, à Feluy, dans le nord du Hainaut, à Wandre et Sclessin (province de Liège). Un barrage filtrant a également été mis en place lundi matin à Hensies, d’après la Radio-Télévision belge de la Communauté française (RTBF).

    La mobilisation des «gilets jaunes» en Belgique continue depuis quatre jours. Le mouvement né en France en réaction à l'augmentation du prix des carburants à la pompe s'est étendu à la Wallonie.

    En France, les manifestations du 17 novembre ont rassemblé, selon le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, «287.710 personnes sur 2.034 sites». Pour le syndicat France police-Policiers en colère, 1,3 million de «gilets jaunes» sont descendus dans les rues. Une personne a trouvé la mort et 528 personnes ont été blessées, dont 17 grièvement, dans les différents blocages organisés par les «gilets jaunes» depuis le 17 novembre. Après deux jours de mobilisation des «gilets jaunes», les manifestants ont continué lundi de bloquer les routes pour protester contre les taxes et la baisse du pouvoir d’achat.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (245)

    Lire aussi:

    Un sympathisant des «gilets jaunes» interpellé pour avoir appelé au blocage sur Facebook
    «C’est la guerre»: les «gilets jaunes» ne lâchent pas prise en Belgique (photos)
    Quand deux religieuses esquissent quelques pas de danse devant les «gilets jaunes» (vidéo)
    Tags:
    gilets jaunes, canon à eau, police, Feluy, Tertre, Wallonie, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik