International
URL courte
20988
S'abonner

En cas d'installation d'une base militaire américaine en Pologne, l'ouvrage représentera une menace directe pour Moscou, a déclaré à Sputnik le sénateur russe Vladimir Kojine, soulignant que «la Russie sera contrainte de réagir».

Si une base militaire américaine est implantée en Pologne, la Russie se devra de réagir, la considérant comme un danger, a indiqué dans une interview accordée à Sputnik Vladimir Kojine, premier vice-président de la commission de défense et de sécurité du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

«La mise en place d'une telle base à proximité immédiate de nos frontières représentera pour nous sans aucun doute une menace directe et apparente. La Russie sera contrainte de réagir», a-t-il souligné.

La création d'une base militaire américaine en Pologne est une question réglée, a affirmé plus tôt dans la journée le ministre polonais de la Défense, Mariusz Blaszczak, à la radio nationale.

À la mi-septembre, les États-Unis ont accueilli en visite Mariusz Blaszczak qui a évoqué la présence permanente de troupes américaines ainsi que la livraison de matériels militaires américains sur le sol polonais.

Ces derniers temps, la Pologne fait grande affaire d'une supposée menace militaire russe. Dans ce contexte, le pays a adopté un programme prévoyant l'augmentation des effectifs de l'armée. En outre, un groupe de l'Otan et une brigade blindée de l'armée américaine stationnent dans le pays.

Moscou a plus d'une fois mis en relief sa politique de non-agression. Selon Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, l'Otan sait très bien que la Russie n'a pas l'intention d'attaquer qui que ce soit, mais saisit toutes les occasions possibles pour déployer toujours plus de matériels et de bataillons aux frontières du pays.

Lire aussi:

Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Trois des quatre auteurs de l'étude du Lancet sur l’hydroxychloroquine se rétractent
Linda Kebbab, policière insultée: «je ne suis pas une indigène, je suis Française!»
Tags:
menaces, matériels de guerre, troupes US, base militaire US, Conseil de la Fédération, Sputnik, OTAN, Vladimir Kojine, Sergueï Lavrov, Mariusz Blaszczak, Moscou, Pologne, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook