Ecoutez Radio Sputnik
    La Maison Blanche

    Nouvelles sanctions US contre des sociétés russes pour livraisons de brut iranien en Syrie

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    24257

    Le ministère américain des Finances a annoncé introduire des sanctions contre deux entreprises russes qui ont réalisé des livraisons de pétrole iranien à la Syrie.

    Les États-Unis ont décrété des sanctions contre «le réseau irano-russe» de livraisons de pétrole en Syrie, notamment contre les entreprises russes Promsyrioimport et Global Vision Group, a annoncé aux journalistes un responsable de l'administration américaine.

    Le bureau de contrôle des actifs étrangers (OFAC) du ministère américain des Finances a pris des mesures «contre un réseau international frauduleux» qui sert à l'Iran à vendre, «via des sociétés russes, son pétrole à la Syrie», a-t-il indiqué.

    Ainsi, a-t-il affirmé, le gouvernement syrien reçoit des millions de barils de brut depuis l'Iran et ce dernier touche des centaines de millions de dollars de la Syrie pour financer le corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI), ainsi que le Hamas et le Hezbollah. L'administration américaine estime que ces opérations sont réalisées avec la complicité du citoyen syrien Mohammad Amer Alchwiki et de sa société basée en Russie, Global Vision Group, a poursuivi le responsable de l'administration.

    «Ils contribuent aux livraisons de pétrole iranien au régime syrien et au financement, pour des centaines de millions de dollars, des hommes de main des Gardiens de la révolution islamique», a-t-il souligné.

    Il a affirmé également que le brut était acheminé en secret en Syrie à bord de pétroliers qui éteignent le système GPS pour éviter de rendre publiques ces livraisons.

    Les États-Unis ont l'intention d'exercer une pression financière sur l'Iran et la Russie pour leurs efforts visant à soutenir le Président syrien Bachar el-Assad, a renchéri le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin.

    «Nous adoptons aujourd'hui des mesures contre un schéma compliqué de l'Iran et de la Russie utilisé pour renforcer le pouvoir d'Assad et pour pourvoir en ressources les activités malintentionnées iraniennes», a-t-il indiqué.

    Washington continue d'exercer une «pression inédite» sur la Russie, en tentant d'évincer les grandes entreprises russes des marchés étrangers, avait déclaré vendredi dernier le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov lors d'une réunion du Conseil d'affaires auprès du ministère.

    Ces sept dernières années, la Russie a été sanctionnée 62 fois par les États-Unis, avait précédemment indiqué la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, constant que cette situation était déjà devenue banale.

    Lire aussi:

    Nouvelles sanctions US: entre «routine» et «soutien aux terroristes» selon Moscou
    Les USA auraient trouvé un moyen censé évincer l’Iran et la Russie de Syrie
    Moscou pourrait sauver l'Iran de l'isolement pétrolier
    Tags:
    pressions, financement, sanctions antirusses, livraisons, pétrole, Hezbollah, Hamas, Gardiens de la révolution islamique (GRI), Bachar el-Assad, Steven Mnuchin, Maria Zakharova, Sergueï Lavrov, Syrie, Iran, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik