International
URL courte
10240
S'abonner

L'agence de presse syrienne Sana a évoqué un bombardement au phosphore blanc de la coalition internationale dirigée par les États-Unis contre Deir ez-Zor. L’attaque aurait fait plusieurs morts et blessés parmi les civils peuplant cette localité syrienne.

Des frappes effectuées par la coalition américaine avec des munitions au phosphore blanc contre la ville syrienne de Hadjin, dans l'est du pays, ont provoqué la mort de plusieurs civils, annonce l'agence de presse Sana précisant que plusieurs habitants de la localité ont été blessés lors du raid.

Ce n'est pas la première fois que les médias syriens dénoncent l’utilisation du phosphore blanc lors de frappes de la coalition contre Deir ez-Zor en Syrie.

Par exemple, le 17 novembre dernier, l’agence Sana a annoncé que des frappes effectuées par la coalition américaine dans le gouvernorat de Deir ez-Zor avaient fait au moins 40 morts parmi les civils dont la plupart étaient des femmes et des enfants.

D’après des médias locaux, la coalition effectue régulièrement des raids aériens dans la partie est du gouvernorat de Deir ez-Zor en recourant parfois à des bombardements au phosphore blanc.

Les autorités syriennes ont appelé les Nations unies à prendre des mesures appropriées contre les responsables et à faire cesser la présence illégale de la coalition en Syrie. Le Pentagone a déclaré que la coalition ne communiquait pas sur les munitions employées en Syrie, mais que celles-ci étaient conformes au droit international.

Lire aussi:

Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Un policier tué dans la Sarthe par un véhicule tentant de prendre la fuite
Tags:
phosphore blanc, frappe aérienne, Deir ez-Zor, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook