Ecoutez Radio Sputnik
    Euro

    L'UE rejette le budget de l'Italie et ouvre la voie à des sanctions financières

    © Photo. Pixabay
    International
    URL courte
    1566

    Le budget de l'Italie a été de nouveau rejeté mercredi par la Commission européenne qui réclame qu'une procédure disciplinaire soit adoptée à l'encontre de Rome pour sa dette excessive, a indiqué l'agence Ansa. La procédure pourrait résulter à terme en des sanctions contre le pays.

    La Commission européenne a définitivement rejeté le document du budget proposé par le gouvernement italien pour l'année 2019, a signalé l'agence Ansa. L'exécutif communautaire a également adopté un rapport sur la dette, donnant ainsi le feu vert à l'ouverture dans les prochaines semaines d'une procédure disciplinaire concernant la dette excessive de Rome.

    Bruxelles a jugé justifiée cette procédure de déficit excessif, annonçant que l'Italie ne respectait pas les critères de réduction de la dette définis par l'UE.

    «Avec ce que le gouvernement italien a mis sur la table, nous voyons un risque que le pays s'enfonce aveuglément dans l'instabilité […]. L'ouverture d'une "procédure de déficit excessif" fondée sur la dette est donc justifiée», a annoncé le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis.

    «Pour l'Italie, la Commission a procédé à une nouvelle évaluation du non-respect du critère de réduction de la dette. S'établissant à 131,2% du PIB en 2017, l'équivalent de 37 000 euros par habitant, la dette publique du pays est supérieure à la valeur de référence de 60% du PIB prévue par le traité», a précisé M.Dombrovskis exliquant que «notre analyse […] montre à ce jour que le critère de la dette doit être considéré comme non respecté».

    Une telle procédure peut aboutir, à terme, à des sanctions financières contre l'Italie.

    Lire aussi:

    100% de dette publique: c’est grave docteur?
    La crise en Italie «se répercute sur le cours de l’or»
    Record absolu pour la dette publique italienne
    Tags:
    déficit budgétaire, sanctions économiques, budget, dette, Commission européenne, Union européenne (UE), Italie, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik