Ecoutez Radio Sputnik
    La frontière avec le Mexique

    Les services secrets US auraient introduit des agents dans la «caravane des migrants»

    © REUTERS / Adrees Latif
    International
    URL courte
    388

    Une grande colonne de migrants s’approche des États-Unis, dont les autorités font preuve d’une préoccupation particulière. Les services de renseignement auraient introduit des agents dans la «caravane des migrants» pour connaître leurs plans et méthodes de franchissement de la frontière américano-mexicaine, rapporte la chaîne NBC.

    Le département de la Sécurité intérieure recueille des renseignements auprès d'agents infiltrés dans la «caravane des migrants» qui vise à traverser la frontière entre la Californie et le Mexique et surveille leurs textos, annonce la chaîne américaine NBC, se référant à deux responsables du département.

    Selon la chaîne, les autorités ont déjà reçu des données sur l'intention des migrants de pénétrer aux États-Unis par l'autoroute à travers des barrières à la frontière près de San Diego. La police aux frontières a bloqué les voies principales dans la direction nord et aucune tentative n'a été faite pour la traverser.

    4.000 migrants, principalement originaires du Honduras, ont utilisé des groupes sur la messagerie WhatsApp pour s'organiser et interagir tout au long de leur voyage jusqu'à la frontière californienne, et des agents du département les ont rejoints pour rassembler ces informations.

    Les renseignements sont collectés pour que les autorités américaines puissent garder un œil sur la taille de la caravane, ses mouvements et les menaces potentielles à la sécurité.

    Rappelons qu'environ 7.000 migrants d'Amérique centrale se trouvent dans l'État mexicain de Basse-Californie, près de la frontière américaine, pour obtenir l'asile aux États-Unis ou au Mexique.

    Donald Trump a déclaré que les États-Unis «ne résisteraient pas à une telle invasion», et a envoyé 15.000 soldats pour contenir le flux de migrants.

    Lire aussi:

    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    Un mariage à Mulhouse dérape, une agente d’état civil et un élu violentés
    Tags:
    violation de la frontière, frontière, migrants, Honduras, États-Unis, Mexique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik