Ecoutez Radio Sputnik
    Kabsa

    Émirats: une Marocaine aurait tué son amant avant de le cuisiner et de servir sa chair

    CC0
    International
    URL courte
    17627

    Dans son édition du 19 novembre, le journal émirati The National a annoncé qu’une femme d’origine marocaine a été arrêtée par la police pour avoir assassiné son amant, qui voulait la quitter pour une autre, avant de la cuisiner et de servir les restes de sa dépouille à des ouvriers.

    Une Marocaine est accusée par la justice émiratie d'avoir tué son amant, puis démembré son corps avant de servir les restes de son cadavre à des ouvriers. C'est ce qu'a rapporté le 19 novembre le journal émirati The National qui affirme que le crime a été commis il y a déjà trois mois.

    ​Selon le média, la femme a été arrêtée par la police de la ville d'Al Ain pour son implication présumée dans le meurtre de son amant. Selon lui, la prévenue aurait tué son amant et servi les restes de son cadavre en guise de machbous, un célèbre plat traditionnel du Golfe, composé de riz et de viande.

    Dénoncée à la police par le frère de la victime qui a signalé la disparition de son proche, l'accusée a fini par avouer son crime suite aux résultats compromettants d'analyses ADN menées sur une dent trouvée par les enquêteurs dans le mixeur de la femme.

    Tout en affirmant qu'elle a commis ce meurtre dans un moment de folie, l'accusée a avoué aux enquêteurs qu'elle voulait se venger de son amant qui voulait l'abandonner sans ressources, pour en épouser une autre, après sept ans de vie commune, selon la même source.

    Une autre femme accusée de complicité a été arrêtée par la police. Niant toute implication dans ce meurtre, cette dernière a néanmoins affirmé avoir remarqué la présence de sang dans la maison de son amie, a rapporté The National, soulignant que l'enquête est toujours en cours.

    Lire aussi:

    Prise en flagrant délit avec son amant, une Indienne mord le pénis de son mari
    Il dénonce un faux attentat pour ne pas payer les vacances à sa maîtresse
    Vieille de 5.000 ans, une tombe de «Romeo et Juliette» découverte au Kazakhstan
    Tags:
    tests ADN, cuisine traditionnelle, accusations, tuer, Émirats Arabes Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik