Ecoutez Radio Sputnik
    George Soros

    Erdogan accuse Soros de dépenser son argent pour «diviser et déchirer les nations»

    © AP Photo / Olivier Hoslet, Pool Photo
    International
    URL courte
    32813

    Dans un discours prononcé mercredi devant des représentants locaux, Recep Tayyip Erdogan s'est attaqué au milliardaire américano-hongrois George Soros l'accusant de soutenir le militant turc Osman Kavala accusé d'avoir tenté renverser le gouvernement et actuellement emprisonné.

    Après le Premier ministre hongrois, c'était aujourd'hui au tour de Recep Tayyip Erdogan de critiquer durement Georges Soros. Intervenant devant des représentants locaux à Ankara, le Président turc a qualifié ce mercredi le milliardaire américano-hongrois de «célèbre juif hongrois» et lui a reproché d'avoir aidé Osman Kavala, militant turc accusé d'avoir voulu renverser le gouvernement et actuellement emprisonné.

    «Il y a une personne qui a financé les terroristes qui ont pris part aux événements de Gezi [mouvement protestataire de 2013 en Turquie qui a commencé par un sit-in dans le parc Taksim Gezi d'Istanbul, ndlr]. Maintenant, il est derrière les barreaux», a déclaré M.Erdogan, se référant à Osman Kavala, sans pourtant prononcer son nom.

    «Et qui est derrière lui? Le célèbre juif hongrois Soros», a poursuivi le chef de l'État turc, avant d'ajouter que ce dernier «envoie des gens dans le monde entier pour diviser et déchirer les nations et consacre une grande quantité de l'argent qu'il possède à cet effet».

    M.Erdogan a d'ailleurs décrit Osman Kavala comme un «représentant de Soros en Turquie» et a critiqué le militant, qui attend depuis un an son procès pour «avoir utilisé ses moyens pour soutenir ceux qui tentent de déchirer ce pays».

    Ces derniers temps, la polémique autour d'Osman Kavala emprisonné enfle et 14 universitaires et activistes turcs ont été arrêtés vendredi pour des liens avec lui.

    Les paroles du Président turc font écho à la rhétorique du Premier ministre hongrois, Viktor Orban, qui a mené un certain nombre de campagnes contre la menace présumée représentée par George Soros pour la Hongrie et l'Europe, l'accusant de financer un «plan Soros» visant à effacer les identités nationales et à augmenter les flux migratoires vers l'Europe.

    Lire aussi:

    «Soros a déjà gagné chez nous, en Suède, et la Hongrie a vu cette catastrophe»
    Expulsé de chez lui: Soros ferme sa représentation en Hongrie
    Le Premier ministre hongrois appelle à ne pas «faire l’autruche» face à «la machine Soros»
    Tags:
    fonds, financement, critiques, accusations, pouvoir politique, renversement, protestations, Recep Tayyip Erdogan, George Soros, Istanbul, Ankara, Turquie, États-Unis, Hongrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik