International
URL courte
3361
S'abonner

Ankara s’attend à ce que les premiers systèmes russes de défense antiaérienne S-400 soient livrés à la fin de l’année 2019 après quoi leur coproduction commencera en Turquie, selon le porte-parole du Président turc, Ibrahim Kalin.

Ankara attend la première livraison de systèmes sol-air russes S-400 pour la fin de l'année prochaine, a annoncé Ibrahim Kalin, porte-parole de Recep Tayyip Erdogan, lors d'un forum consacré aux relations russo-turques.

«La Turquie a subi de nombreuses attaques injustes à propos des S-400. Nous avons eu de longues négociations avec certains alliés occidentaux (au sujet de la livraison de systèmes de défense antiaérienne, ndlr), mais sans résultat. Alors nous avons exposé nos vœux aux autres pays, nous avons organisé un appel d'offre. La partie russe a fait la meilleure proposition, à la fin de l'année prochaine la première batterie de S-400 sera livrée à la Turquie après quoi la coproduction des systèmes débutera», a déclaré Ibrahim Kalin à Ankara lors du forum Relations russo-turques: former l'image de l'avenir.

En septembre 2017, la Russie a annoncé avoir signé un contrat prévoyant la livraison de systèmes de missiles S-400 à la Turquie. Selon une source diplomatique citée par les médias russes en juin dernier, la production des systèmes destinés à Ankara devrait être achevée en mai 2019.

En octobre 2019, la Russie livrera à la Turquie un régiment de systèmes de missile sol-air S-400 composé d'un poste de commandement et de divisions comprenant huit groupes de lancement, a annoncé une source militaro-diplomatique aux médias russes.

Pour leur part, les États-Unis exercent des pressions sur la Turquie, leur allié au sein de l'Otan, pour qu'elle renonce à l'acquisition de ces systèmes de défense antiaérienne, menaçant de refuser de lui livrer des chasseurs F-35.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
livraisons, S-400, Ibrahim Kalin, Ankara
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook