Ecoutez Radio Sputnik
    El Ejército de España en Letonia durante las maniobras de la OTAN en el Báltico

    «Une duperie à l’échelle planétaire»: Moscou tacle l’Otan

    © REUTERS / Ints Kalnins
    International
    URL courte
    30922

    Toute la communauté internationale a été trompée par l'Otan qui avait passé des accords avec la Russie en lui promettant de ne pas étendre ses activités à l'Est, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères, indiquant qu'il ne s'agissait pas uniquement «de la sécurité de la Russie», mais de ce qui se passait «en principe dans le monde».

    Les dirigeants de l'Otan ont induit en erreur non seulement l'Union soviétique, mais également l'ensemble de la communauté internationale en poursuivant l'expansion de l'Alliance vers l'Est, malgré les accords passés avec Moscou, a indiqué ce jeudi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

    «Ce fut une duperie à l'échelle planétaire», a-t-elle fait remarquer, rappelant les déclarations de l'ancien Président soviétique Mikhaïl Gorbatchev sur le sujet.

    Maria Zakharova a constaté que la responsabilité de ce mensonge n'incombait pas uniquement à la direction de l'Otan et à des personnalités concrètes, mais à des systèmes politiques et des pays entiers.

    Dans ce contexte, elle a exhorté la communauté internationale à focaliser son attention sur le coup que portent les États-Unis et leurs alliés à la stabilité internationale.

    «Il n'est pas uniquement question de la sécurité de la Russie, il est surtout question de voir ce qui se passe en principe dans le monde», a-t-elle noté.

    L'arrêt de l'extension de l'Alliance à l'Est est l'une des pierres d'achoppement des relations entre celle-ci et la Russie. Moscou insiste sur le fait que Bruxelles s'est engagé à respecter ce principe, tandis que l'Otan le nie.

    Ces dernières années, la Russie a plus d'une fois attiré l'attention sur l'activité particulièrement intense de l'Otan à ses frontières occidentales, ce que Bruxelles qualifie de «dissuasion de l'agression russe». Moscou souligne que la Russie ne présente de menace pour personne, mais qu'elle ne laissera pas sans suite des actions pouvant présenter un danger pour ses intérêts.

    Le 5 juin 2017, lors d'une cérémonie à Bruxelles, le Monténégro est officiellement devenu le 29e membre de l'Otan, bien que, d'après un sondage du Centre national de la démocratie et des droits de l'Homme, 39,8% des Monténégrins y étaient opposés contre 38,7% qui y étaient favorables. Selon Moscou, l'intégration du Monténégro dans l'Alliance nuira à la stabilité des Balkans et du continent européen.

    Lire aussi:

    Les Monténégrins ne veulent toujours pas de l’Otan, mais ils y sont déjà
    Monténégro dans l'Otan: «La menace n'est pas militaire, mais politique»
    Moscou derrière une tentative de coup d’État au Monténégro? «Accusations infondées!»
    Tags:
    extension, responsabilité, dissuasion, mensonge, expansion, stabilité, agression, ministère russe des Affaires étrangères, OTAN, Maria Zakharova, Mikhaïl Gorbatchev, Balkans, Monténégro, Bruxelles, URSS, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik