Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Une vague de froid attendue aux USA, Trump nie le réchauffement global

    © REUTERS / Al Drago
    International
    URL courte
    20184

    Comme si pour justifier un peu plus le retrait de l'accord de Paris, le leader américain a de nouveau nié la réalité du changement climatique en référence à la vague de froid qui se prépare à déferler sur plusieurs régions des États-Unis.

    Parmi les sujets de prédilection du Président américain, le changement climatique occupe une place particulière: Donald Trump ne veut rater aucune occasion de réaffirmer sa position à cet égard. Ainsi il n'a pas manqué de réagir à la vague de froid attendue aux États-Unis:

    «Une vague de froid brutale et prolongée risque de battre TOUS LES RECORDS — Qu'est-ce qui est arrivé au réchauffement global?», a demandé le locataire de la Maison-Blanche sur son compte Twitter.

    Les réactions des internautes ne se sont pas fait attendre:

    «J'ai mangé un sandwich, donc il n'y a pas de faim dans le monde»

    «Les temps et le climat ne sont pas la même chose. Demande à Google»

    «Je comprends que pour certains les mots "réchauffement global" peuvent être trompeurs. Peut-être «étés plus chauds et hivers plus froids» serait plus facile à comprendre?»

    En juin 2017, le Président Trump a annoncé le retrait des États-Unis de l'accord de Paris sur le climat. Sous l'administration de Barack Obama, les États-Unis se sont fixé pour objectif de réduire de 26% à 28% leurs émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2025 par rapport à 2005.

    Après l'annonce de Donald Trump, des entreprises, des villes et des États américains se sont engagés à honorer les engagements pris dans la capitale française.

    Lire aussi:

    Les États-Unis disent se retirer de l'accord de Paris, à une condition
    Vague de froid aux USA: Trump ironise sur le réchauffement climatique
    Tillerson: les USA pourraient rester dans l'Accord de Paris sur le climat
    Tags:
    gaz à effet de serre, réchauffement climatique, Accord de Paris sur le climat, Barack Obama, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik