International
URL courte
0 110
S'abonner

Alors que le sud-ouest anglophone du Cameroun se trouve déchiré par un conflit entre séparatistes armés et forces de sécurité, un prêtre local a été abattu mercredi dans son église.

La ville de Kembong, dans la région du Sud-Ouest anglophone du Cameroun, a été mercredi le théâtre du meurtre d'un prêtre kényan, ont annoncé aujourd'hui des sources religieuses, citées par l'AFP.

L'homme a été tué par balle dans la cour de son église. À ce moment-là dans les environs du lieu du crime, aucun combat entre les séparatistes et l'armée du pays n'avait lieu, ont précisé les interlocuteurs du média.

Dans les deux régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, une crise politique et sociale sans précédent s'est installée fin 2016. Elle s'est transformée fin 2017 en conflit armé, faisant des centaines de morts. Les organisations internationales dénombrent près de 300.000 déplacés internes. Selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), la crise a déjà fait plus de 20.000 réfugiés camerounais au Nigéria.

Lire aussi:

Un garde-pêche roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
La France renforcera temporairement sa présence militaire en Méditerranée orientale, déclare Macron
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
Tags:
prêtre, église, meurtre, Cameroun
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook