Ecoutez Radio Sputnik
    Anonymous

    Anonymous a publié les «données d’un programme de guerre hybride du Royaume-Uni»

    © AFP 2018 Miguel Schincariol
    International
    URL courte
    20968

    Des pirates d’Anonymous ont rendu publiques des données qu'ils disent avoir récupéré d’un programme de guerre hybride élaboré par le Royaume-Uni. D’après ces informations, le but du projet est, entre autres, de «contrer la propagande russe» et la «guerre hybride de Moscou».

    Les membres du groupe Anonymous ont diffusé sur leur site des détails qu'ils affirment avoir récupéré d’un programme de guerre hybride appelé Integrity Initiative développé par les autorités britanniques. Selon les hackers, l’un des objectifs de ce programme est de faire face à la «propagande russe».

    «Nous avons obtenu un grand nombre de documents concernant les activités du projet Integrity Initiative qui a été lancé à l'automne 2015 à l'initiative du gouvernement britannique. L'objectif déclaré du projet est de contrer la propagande russe et la guerre hybride de Moscou»», lit-on sur le site des pirates d'Anonymous.

    «Se cachant derrière la bienveillance de ses intentions, le Royaume-Uni a en effet créé un service secret d’information à grande échelle en Europe, aux États-Unis et au Canada, composé de représentants des communautés politiques, militaires, académiques et journalistiques avec un think thank à sa tête à Londres», expliquent les pirates d’Anonymous.

    Anonymous ajoute que, dans le cadre de ce projet, Londres est «intervenu dans les affaires intérieures d’États européens indépendants».

    «L’exemple le plus parlant est l’opération Moncloa, en Espagne. Le Royaume-Uni était déterminé à ne pas permettre à Pedro Banos d’être nommé directeur du département espagnol de la Sécurité intérieure. Il a fallu seulement quelques heures au cluster espagnol d’Integrity Initiative pour accomplir sa mission», ajoutent les pirates.  

    Une capture d'écran du document sur la campagne Moncloa diffusé par Anonymous
    © Photo. Screenshot
    Une capture d'écran du document sur la campagne Moncloa diffusé par Anonymous
    Selon les documents diffusés par Anonymous, le cluster espagnol a lancé une campagne sur Twitter en juin dernier en vue de provoquer une agitation médiatique et pousser les partis politiques espagnols à demander au Premier ministre Pedro Sanchez d’annuler cette nomination.

    Les pirates d’Anonymous affirment que les services de renseignement britanniques sont en mesure de mener des opérations similaires en France, en Allemagne, en Italie, en Grèce, aux Pays-Bas, en Norvège, en Serbie et au Monténégro. 

    Le groupe ajoute également que Londres veut créer de tels clusters à travers le monde à long terme, y compris au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, aux États-Unis et en Europe dans le cadre d’une «colonisation silencieuse des anciens voisins britanniques dans l’UE ainsi que des alliés de l’Otan».

    Le sénateur Konstantin Kossatchev, président de la commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération, a déclaré à Sputnik qu'une enquête approfondie concernant les informations publiées devait être menée. Selon lui, les données relayées par les pirates seront examinées par la commission de Défense et de Sécurité du Sénat. 

    Une capture d’écran d’une liste de contacts secrets dans les ambassades britanniques fournie par Anonymous
    © Photo. Screenshot
    Une capture d’écran d’une liste de contacts secrets dans les ambassades britanniques fournie par Anonymous

    Lire aussi:

    Anonymous publie les nouvelles données d’un «programme de guerre hybride de l’UK»
    Anonymous dit avoir trouvé un lien entre Browder, un soutien de Navalny et le MI6
    La guerre hybride des puissances occidentales «ne vise pas que la Russie»
    Tags:
    fuite, données, guerre hybride, piratage, Anonymous, Foreign Office, Royaume-Uni, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik