Ecoutez Radio Sputnik
    La Lune

    Quels sont les dangers de la pleine Lune?

    © Sputnik . Anton Denisov
    International
    URL courte
    348

    La science a déjà prouvé que l'Homme était influencé par l'activité solaire, mais les experts ne sont pas aussi unanimes en ce qui concerne les phases de la Lune, et notamment la pleine Lune.

    La question des dangers que pourrait représenter la pleine Lune provoque des débats acharnés. Beaucoup d'études y sont consacrées. Comment le satellite naturel de la Terre pourrait-il influer sur les habitants de notre planète? 

    Panique à la maternité

    La pleine Lune est entourée d'une mythologie riche et d'un grand nombre de superstitions. Certains croient toujours que cette phase réveille les vampires et les loups-garous. Les animaux et les hommes deviendraient plus agités, les troubles mentaux s'aggraveraient, le sommeil serait perturbé.

    Pendant la pleine Lune, les chiens morderaient plus souvent, on constate plus d'accidents de la route, l'agressivité augmenterait selon les croyances de l'époque contemporaine.

    Dans les maternités, les sages-femmes constatent qu'elles ont plus de travail pendant la pleine Lune en raison d'un pic d'accouchements. Des scientifiques allemands ont décidé de vérifier cette affirmation.

    Après avoir analysé les données de la natalité dans le pays de 1920 à 1989, ils n'ont constaté aucun lien statistique notable entre le nombre d'accouchements et les phases de la Lune. Ils ont établi pourtant une corrélation avec le nombre de tâches solaires.

    Les phases de la Lune

    La Lune tourne autour de la Terre suivant une orbite elliptique et nous n'en voyons qu'une seule face. La Lune est éclairée par la lumière du Soleil. La visibilité maximale de son disque correspond à la phase de la pleine Lune. Ce mois-ci, elle tombera le 23 novembre.

    L'ombre créé par les positions relatives de la Terre, du Soleil et de la Lune couvre le satellite, son disque visible se réduit à un fin croissant pour s'élargir ensuite de nouveau — c'est la nouvelle Lune. Il y a encore deux phases transitoires: le premier et le dernier quartiers. Un cycle complet forme un mois lunaire qui se chiffre habituellement à 29,5 jours.

    Certaines données montrent l'influence des phases de la Lune sur les abeilles, certains oiseaux et amphibiens. Le changement de luminosité de son disque pendant la nuit pourrait influer sur le niveau de mélatonine, hormone cérébrale responsable du rythme circadien (le cycle journalier d'activité). Pendant la pleine Lune, la mélatonine est produite plus rapidement — ce qui pourrait modifier l'activité de l'animal. En ce qui concerne les mammifères, les expériences scientifiques n'ont impliqué que des rongeurs de laboratoire qui ont également affiché des changements de niveau de mélatonine.

    Mais quel est le mécanisme physique d'influence des phases de la Lune sur l'organisme? Parmi les hypothèses, on cite notamment les marées ou les émissions électromagnétiques.

    Pas de lien apparent

    L'influence du cycle lunaire sur la santé et le comportement de l'homme a toujours intéressé les scientifiques, mais aucune donnée ne permet de confirmer ce lien. Ainsi, 11% des Allemands croient que leur vie est influencée par les phases de la Lune. On estime notamment qu'il vaut mieux reporter une opération de transplantation des reins pendant la pleine Lune car les astrologues associent les reins à la Balance, l'un des signes lunaires du zodiaque.

    Les chercheurs allemands ont analysé 178 dossiers cliniques des patients ayant bénéficié d'une greffe de rein de 1994 à 2009. Ils ont comparé les dates des opérations avec les phases de la Lune et sa visibilité dans la constellation de la Balance. Ils ont également vérifié la mortalité et la santé des patients suite à l'opération et pendant les années ayant suivi la procédure, sans démontrer aucun lien entre le cycle lunaire ou la position par rapport à la constellation en question.

    Des scientifiques lituaniens ont mené un travail similaire en étudiant les dossiers de 186 patients opérés à cause d'une rupture d'anévrisme de 2011 à 2014. Les résultats n'ont également rien révélé de marquant.

    Des chercheurs de l'Université du Nebraska (États-Unis) ont examiné comment différents facteurs environnementaux — notamment le cycle lunaire et la super Lune — influaient sur l'aggravation de la lithiase urinaire. Ils ont examiné 559 dossiers de patients de la clinique locale sans établir aucun lien avec la Lune. La majorité des attaques a été constatée pendant des jours ordinaires et seulement 16,1% pendant la pleine Lune.

    Une question de perspective?

    Le mythe de l'aggravation des troubles mentaux pendant la pleine Lune n'a pas non plus été confirmé. Des experts américains ont étudié 1.857 cas d'hospitalisation pour soins psychiatriques d'urgence: les appels étaient partagés de manière homogène entre toutes les phases lunaires.

    Les auteurs de l'étude reconnaissent que la Lune influe sur l'état psychologique, mais que son effet est si infime qu'il est tout simplement impossible de le mesurer grâce à des méthodes scientifiques.

    Un article scientifique australien affirme qu'après avoir analysé les dates des hospitalisations d'urgence à la clinique Calvary Mater Newcastle, les chercheurs ont établi que 23% des cas graves avaient été enregistrés pendant la pleine Lune. Les patients se battaient contre le personnel, résistaient, crachaient. Quant aux cas plus légers, ils ne semblent pas être liés aux phases de la Lune.

    Les scientifiques canadiens démontent le mythe de l'influence du satellite de la Terre sur les personnes souffrant de troubles mentaux. Selon eux, tous les chercheurs tirent des conclusions différentes car ils n'ont pas la même estimation de la durée de la pleine Lune: 12 heures, 24 heures ou 72 heures.

    Les morsures de chiens ne sont pas plus fréquents pendant la pleine Lune par rapport aux jours ordinaires, affirme une autre étude consacrée à l'Australie.

    Le nombre de blessures de footballeurs n'a non plus aucun lien avec le cycle lunaire. Ce fait a été confirmé par des scientifiques tunisiens et qataris sur la base des dossiers cliniques des joueurs de la première ligue professionnelle du Qatar.

    Les troubles du sommeil

    Les chercheurs ont également étudié l'idée répandue selon laquelle les troubles du sommeil seraient plus importants pendant la pleine Lune. Ainsi, un groupe d'Américains et de Canadiens a étudié cette question sur l'exemple des peuples indigènes: les chasseurs-cueilleurs Hadza en Afrique et les cultivateurs de Madagascar.

    Il s'est avéré que les Hadza dormaient moins et étaient plus actifs pendant la journée au cours de la pleine Lune, alors que leur mode de vie ressemblait plutôt à celui du hibou pendant la nouvelle Lune. La qualité du sommeil, toutefois, n'a rien à voir avec le cycle lunaire.

    Des scientifiques suisses ont impliqué 33 bénévoles dans une expérience pendant 64 nuits pour enregistrer l'électro-encéphalogramme de leur cerveau lors du sommeil. Ils ont établi que la qualité de sommeil se dégradait pendant la pleine Lune. Ainsi, il a duré 20 minutes de moins, alors que la période d'endormissement a augmenté de 5 minutes. La durée du sommeil profond s'est quant à elle réduite de 30%.
    Leurs collègues suisses, allemands et néerlandais se sont pourtant avérés incapables de reproduire ces résultats. Selon les auteurs de l'article, il est incorrect de tirer des conclusions sur la base de seulement 33 participants. Après avoir obtenu des informations sur des centaines de personnes de trois instituts du sommeil différents et les avoir comparées avec les phases de la Lune, les chercheurs n'ont établi aucune corrélation. 

    Lire aussi:

    «Nous lancerons la mission vers la Lune pour développer les technologies d’atterrissage»
    Deux «Lunes» se rencontreront-elles ce 27 juillet dans le ciel?
    Super Lune de sang: pour quand ce phénomène rare? La date de son apparition révélée
    Tags:
    chercheurs, accouchement, danger, super lune, lune
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik