Ecoutez Radio Sputnik
    Le port de Hodeïda

    Un port yéménite pour entrer en guerre? Washington formule ses demandes

    © REUTERS / Abduljabbar Zeyad/File Photo
    International
    URL courte
    9115

    Un expert yéménite explique les raisons qui ont poussé les États-Unis à proposer de passer le contrôle du port de Houdeïda à une «partie neutre».

    Les États-Unis proposent de faire passer à une «partie neutre» la gestion du port de Hodeïda, théâtre de combats acharnés, a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine Heather Nauert.

    «Le port de Hodeïda devrait être remis à une partie neutre afin d'accélérer la distribution de l'aide pour lutter contre la crise humanitaire aigüe ainsi que d'empêcher le commerce illicite d'armes, la contrebande dans le port, et à mettre fin au financement des combattants houthis», a déclaré la porte-parole dans un communiqué.

    Le chef du Centre d'observation démocratique du Yémen Abdel Wahab al Sharafi a déclaré à Sputnik que le port de Hodeïda avait une très grande importance pour le pays et que c'était là que le sort du Yémen se jouait.

    «Les Américains ont entrepris cette démarche pour deux raisons. D'abord, le thème du Yémen est actuellement de plus en plus évoqué dans le monde. La communauté internationale exige de prendre des mesures pour rendre moins tragique la situation humanitaire. Deuxièmement, de pareilles démarches sont toujours prises pour essayer d'obtenir un profit à l'avenir», a expliqué l'expert yéménite.

    Il a ajouté que l'intervention américaine était susceptible d'ouvrir une nouvelle page dans l'histoire de son pays. Maintes fois dans l'histoire les États-Unis ont rejoint la guerre à son étape finale pour pouvoir profiter de ses fruits à l'égal des autres participants.

    Ces dernières semaines, les combats pour la ville de Hodeïda sont devenus acharnés, opposant les combattants houthis aux forces gouvernementales et celles de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite. Les organisations humanitaires déclarent qu'une éventuelle fermeture du port pourrait provoquer une famine parmi les millions d'habitants du pays.

    Lire aussi:

    «Excusez-nous, on ignorait qu’il était invisible»: le F-117 abattu par les Serbes en 1999
    Ces symptômes du cancer du cerveau que les malades ignorent
    L’ambassadeur de Belgrade à Moscou dévoile quel était le but des bombardements de l’Otan
    Tags:
    port, Heather Nauert, Hodeida, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik